Prison ferme pour la mère d'Uckange

  • A
  • A
Prison ferme pour la mère d'Uckange
@ MAX PPP
Partagez sur :

Cette mère isolée était jugée pour avoir poignardé sa fille et demandé à son fils de s'accuser.

18 mois de prison, dont six ferme. La mère de famille d'Uckange, en Moselle, a été condamnée mardi pour avoir poignardé sa fille de dix ans puis avoir demandé à son cadet de s’accuser à sa place. Le parquet, de son côté, avait requis 24 mois d'emprisonnement.

"Il y avait une relation très fusionnelle"

Une condamnation à de la prison ferme, c’est le scénario que redoutait à la fois l’avocate de cette femme de 38 ans mais aussi l’avocate des deux enfants, parties civiles dans ce procès. "A chaque fois [que je lui parle, NDLR], j’ai une petite fille en larmes qui ne demande qu’une chose, c’est de revoir sa maman. Ces enfants, ils ont leur mère avant tout. Il y avait une relation très fusionnelle avec les enfants", avait expliqué Me Nathalie Marchegay.

A la barre lors du procès qui s’était tenu à huis-clos le 15 juin dernier devant le tribunal correctionnel de Thionville, la mère de famille avait fondu en larmes, racontant sa vie de femme seule pour élever ses enfants, fatiguée par son travail de nuit et par une récente opération chirurgicale.

Une obligation de soins et de travail

Pourquoi avait-elle forcé son fils à mentir, inventant pour lui une banale dispute pour un jeu vidéo ? Par peur d’être séparée de ses enfants. Après le drame, ils ont de fait été placés par les services sociaux dans un foyer.

Mardi, les juges ont soumis la mère à des obligations de soins et travail. Ils ont aussi accordé 10.000 euros de dommages et intérêts aux deux enfants.