Prison avec sursis pour l'ado menteur

  • A
  • A
Prison avec sursis pour l'ado menteur
Maxime a été condamné à 4 mois de prison avec sursis@ MAXPPP
Partagez sur :

L'élève qui avait accusé un prof, qui s'était ensuite suicidé, a été condamné à du sursis.

Le procureur avait requis 6 mois de prison avec sursis. L'adolescent qui avait reconnu avoir inventé que son professeur de sciences l'avait frappé a été condamné mercredi par le tribunal pour enfants de Laon à quatre mois de prison avec sursis. La famille de la victime a l'intention de faire appel.

En septembre 2008, Maxime avait affirmé que l'un de ses professeurs lui avait donné un coup de poing au visage. L'enseignant, en pleine procédure de divorce, et qui craignait de perdre la garde de son enfant, s'était pendu chez lui. L'élève avait ensuite reconnu avoir tout inventé.

Maxime "accepte cette peine qui lui paraît juste"

Le tribunal a condamné Maxime à quatre mois de sursis. Une peine assortie la peine d'une mise à l'épreuve de 18 mois et d'une obligation de suivre une formation. L'adolescent "regrette considérablement les faits et il accepte cette peine qui lui paraît juste", a indiqué son avocate Me Mireille Des Rivières.

Pour la famille du professeur qui s'est suicidé, on ne connaît pas encore toute la vérité sur ce drame. Si les proches ne contestent pas la décision rendue, ils sont persuadés que des adultes sont également impliqués et qu'ils ont instrumentalisé Maxime. "Il peut y avoir des proches ou quelqu'un au sein de l'établissement qui a accompagné l'enfant chez le médecin, qui l'a incité à porter plainte", explique l'avocat de la famille, Me Francis Lec.

La famille prête à porter plainte

Sans le dire clairement, la famille met en cause le comportement de l'ancienne compagne du professeur qui enseigne dans le même établissement. Elle demande donc l'ouverture d'une nouvelle enquête et est prête à déposer une plainte, avec constitution de partie civile pour qu'un juge d'instruction soit saisi.