Près de 20.000 décès accidentels par an

  • A
  • A
Près de 20.000 décès accidentels par an
Les trois-quarts des décès dus à des chutes concernent des personnes âgées.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les premiers concernés sont les seniors, tandis que la mortalité baisse nettement chez les enfants.

Ils sont souvent évitables. Les accidents de la vie courante causent environ 20.000 décès chaque année en France, un chiffre en baisse de 2,8% en moyenne par an, selon une étude publiée mardi par l’Institut de veille sanitaire (InVS) et portant sur l'année 2008. Première constatation : le nombre de de décès par accident est en forte baisse chez les enfants. Les plus concernées sont toujours les personnes âgées de 75 ans et plus, qui représentent les deux-tiers des décès accidentels.

Chez les enfants de moins de 15 ans, la mortalité est en nette baisse, passant de 358 décès en 2000 à 254 en 2008, soit une baisse de 5,7% par an en moyenne. "358, c’est un décès par jour, 254 ça ne fait plus que 5 par semaine. Chaque semaine, on a gagné deux vies", souligne l’un des responsables de l’étude. Mais l’objectif de la loi de santé publique, qui vise à réduire de moitié la mortalité par accident des enfants, n’est toujours pas atteint.

Des chutes évitables

Cause numéro un des décès accidentels : les chutes. Elles représentent plus de 9.000 décès en 2008, dont plus des trois-quarts chez les personnes âgées. Albert Lautman, directeur de l'action sociale à la caisse nationale d'assurance vieillesse, a expliqué au micro d'Europe 1 mardi qu'il faut savoir repérer les facteurs de risques liés au logement pour les seniors : "fil électrique mal placé, dans lequel on risque de se prendre les pieds", ou encore "descente de lit qui risque de déraper".

Il existe des "petits équipements très simples et peu onéreux" pour prévenir les chutes, comme par exemple une barre d'appui dans la salle de bains, "pas difficile à installer". Et l'activité physique compte aussi : il faut "marcher tous les jours", rappelle Albert Lautman, afin de conserver un sens de l'équilibre.

Intoxications dues aux médicaments

Les suffocations sont la deuxième cause de décès, avec près de 3.000 morts en 2008. Suivent ensuite les décès par intoxication, les chercheurs notant une forte augmentation de ces décès chez les 15-64 ans, sans pouvoir l’expliquer. Les deux-tiers sont dus à des médicaments mal pris ou mal prescrits, le reste à d’autres substances, notamment des gaz comme le monoxyde de carbone. Parmi les autres causes de décès, l’InVS note les noyades (1.028 décès) et le feu (476 décès).

Les hommes meurent aussi plus que les femmes par accident de la vie courante : les chercheurs ont dénombré 32,7 décès pour 100.000 hommes, contre 18,9 pour 100.000 femmes. Une différence particulièrement marquée chez les jeunes adultes (25-44 ans), avec 1.088 décès chez les hommes, contre 283 chez les femmes.