Précarité et obésité vont de pair

  • A
  • A
Précarité et obésité vont de pair
@ REUTERS
Partagez sur :

SANTÉ - C'est ce qu'il ressort du Bulletin épidémiologique hebdomadaire, sur la base des données de 668 femmes.

L'étude. La précarité favorise l'obésité et nuirait à la santé bucco-dentaire. C'est ce qu'il ressort du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) après une étude réalisée par des auteurs de l'InVS, de l'INPES et de l'Observatoire régionale de santé Ile-de-France, et publiée dans le BEH de mardi.

Un IMC supérieur à la moyenne. Pour arriver à ces conclusions, les auteurs ont étudié les données de 668 femmes en situation précaire en France. L'indice de masse corporelle (IMC) moyen de ces femmes est de 28,8, soit au-dessus de la limite fixée à 24,9. "Les prévalences de surpoids et d’obésité s’élevaient respectivement à 36,4% et 35,5%" chez ces femmes en situation de précarité, indiquent les auteurs de l'étude.

imc

Mauvaise santé bucco-dentaire. L'étude publiée mardi pointe aussi le mauvais état bucco-dentaire de ces femmes. Une sur cinq a déclaré avoir entre 5 et 14 dents absentes non remplacées, un facteur augmentant le risque d'obésité.