Pourvoi en cassation contre la psychiatre d'un patient meurtrier:

  • A
  • A
Pourvoi en cassation contre la psychiatre d'un patient meurtrier:
@ Max PPP
Partagez sur :

Le fils de la victime tué s'est pourvu en cassation pour s'opposer à la fin des poursuites dans l'affaire Canarelli.

La psychiatre Danièle Canarelli n'en a pas vraiment fini avec la justice. Alors que la cour d'appel d'Aix-en-Provence a mis fin, le 31 mars, aux poursuites de cette psychiatre jugée pour un meurtre commis par l'un de ses patients, Michel Trabuc, le fils de la victime, a indiqué vendredi avoir formé un pourvoi en cassation. "Je ne comprends pas le revirement" par rapport à la décision du tribunal correctionnel de Marseille, qui avait condamné fin 2012 Danièle Canarelli à un an de prison avec sursis, provoquant l'émoi dans la profession, a déclaré Michel Trabuc.

Un patient schizophrène à forme "paranoïde". Les faits incriminés remontent au 9 mars 2004, à Gap, dans les Hautes-Alpes. Joël Gaillard, le patient de Danièle Canarelli de 2000 à 2004 à l'hôpital marseillais Edouard-Toulouse, tue à coups de hachette le compagnon octogénaire de sa grand-mère, Germain Trabuc. Des faits qui surviennent 20 jours après avoir autorisé à sortir de l'établissement à la suite d'une consultation avec Danièle Canarelli. Atteint d'une psychose schizophrénique à forme "paranoïde", Joël Gaillard a été jugé pénalement irresponsable de ce meurtre.

La famille de la victime attaque et gagne. Après ce non-lieu prononcé à l'encontre du patient âgé de 43 ans, Michel Trabuc, un des fils de la victime, avait alors porté plainte contre contre Danièle Canarelli. A l'époque de son procès, le tribunal avait estimé que la praticienne de 59 ans avait fait preuve de "défaillances" et d'une "attitude confinant à l'aveuglement" dans le suivi de Joël Gaillard, de 2000 à 2004 à l'hôpital marseillais Edouard-Toulouse. Des manquements "à l'origine de l'errance du patient, de sa fuite de l'établissement puis du passage à l'acte". Danièle Canarelli, avait alors été condamnée en 2012 à un an de prison avec sursis.

Finalement déclarée irresponsable. Mais à rebours du jugement de première instance, la cour d'appel d'Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, a constaté lundi la prescription de l'action publique. En cause : Michel Trabuc n'avait pas déposé plainte dans le délai imparti de trois ans. "L'argument sur une impossibilité pour Michel Trabuc de porter plainte contre Danièle Canarelli avant que la justice n'ait pris position sur la responsabilité de Joël Gaillard (...) n'est pas pertinent", relève la juridiction, considérant que la responsabilité de la psychiatre "aurait pu être recherchée indépendamment des agissements du malade mental".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INFO - Fin des poursuites contre la psychiatre

JUSTICE - le Dr Canarelli défend son diagnostic

TEMOIGNAGE E1 - La psy condamnée "aimerait comprendre"

INFO - La psy d'un meurtrier condamnée

INFO - Une psy jugée pour homicide involontaire