Pourquoi le nombre d’AVC augmente

  • A
  • A
Pourquoi le nombre d’AVC augmente
Mathieu Zuber@ DR
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 25 OCTOBRE - En 20 ans, le nombre d’accidents vasculaires cérébraux a augmenté de 25%.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>>Vendredi 25 octobre, vous avez été 75% à faire "Votre choix d’actu"  sur la prévention des AVC. 150.000 personnes sont touchées chaque année en France. L’AVC est la troisième cause de mortalité dans notre pays.

Mathieu Zuber, chef du service de neurologie de l’hôpital Saint-Joseph expliquait dans Europe midi – Votre journal les raisons possibles de l’augmentation du nombre d’AVC.

Les changements d’hygiène de vie seraient à l’origine de cette augmentation. En effet, on observe selon lui que plus les pays se rapprochent du mode de vie occidental, plus leurs populations sont touchées par l’AVC. Les habitudes alimentaires sont aussi à prendre en compte, le risque d’accident augmentant avec l’obésité.

Repérer les symptômes.  Il est important de savoir repérer rapidement les symptômes d’un accident vasculaire cérébral, car il faut agir vite. Même si tous n’apparaissent pas en même temps, les symptômes surviennent de manière très brutale "d’une seconde à l’autre". L’hémiplégie (paralysie d’un  côté du corps), la perte de sensibilité, les troubles de la parole ou visuels sont les principaux symptômes. Les patients atteints d’hypertension doivent être traités pour diminuer les nombres d’AVC.

Agir vite. Les heures sont comptées pour tenter de sauver le patient. Les équipes soignantes ont quatre heures et demi pour agir. Il faut allonger la personne victime d’AVC, surtout ne pas la bouger ni lui donner à manger.