Pourquoi FO fait cavalier seul

  • A
  • A
Pourquoi FO fait cavalier seul
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Jean-Claude Mailly refuse toute unité syndicale sans accord préalable sur les revendications.

Il n’a que peu d’espoir. Le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, a renvoyé à la rentrée "la bagarre" contre la réforme gouvernementale des retraites, indiquant "ne plus se faire d'illusion" même si son syndicat a appelé à manifester mardi. Une manifestation solitaire, qui "pèsera, mais pas suffisamment pour faire reculer le gouvernement", a reconnu le responsable syndical dans un entretien au Parisien.

"Si on veut une unité d’action (entre les syndicats, ndlr), encore faut-il qu’on soit d’accord sur les revendications", a-t-il déclaré sur Europe1 :

L'objectif de cette journée de mobilisation était de "réaffirmer ce que nous refusons : un report de l'âge de la retraite à 60 ans, un allongement de la durée de cotisation et la remise en cause du Code de pensions des fonctionnaires", a-t-il rappelé. Jean-Claude Mailly a ainsi souligné une nouvelle fois son opposition avec la CFDT, favorable à l'allongement de la durée de cotisation sous certaines conditions.

Un calendrier bien choisi

Selon le secrétaire général de FO, "il va falloir mener la bagarre à la rentrée et demander le retrait pur et simple du texte pour défendre la retraite à 60 ans". Le gouvernement doit annoncer sa réforme officiellement mercredi, mais les partenaires sociaux seront informés avant, sans doute mardi soir, dans la foulée de la manifestation de FO.

"Le calendrier gouvernemental est calculé sur les rendez-vous syndicaux, sportifs et sur les vacances des salariés", a commenté Jean-Claude Mailly, alors que la Coupe du monde de football a démarré vendredi. "C'est du marketing politique", a-t-il ajouté. Les autres centrales syndicales (CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa et CFTC) ont prévu une journée de grève le 24 juin.