Pour le DG de Findus, "il y a tromperie"

  • A
  • A
Pour le DG de Findus, "il y a tromperie"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Findus va porter plainte en France suite à la découverte de viande chevaline dans ses produits.

L'INFO. L'affaire de la fraude présumée à la viande de cheval dans des plats cuisinés a pris samedi une nouvelle dimension, avec des soupçons qui se portent sur un fournisseur français  de viande. Elle a entraîné le retrait vendredi des plats en France et en Suède notamment par lFindus, qui a le premier révélé cette découverte. Le groupe a annoncé lundi son intention de porter plainte contre X en France. En exclusivité, le Directeur général de Findus en France, Matthieu Lambeaux,  a clarifié la position du groupe samedi au micro d'Europe 1.

"Nous avons découvert le pot aux roses". "On est finalement celui qui a trouvé le pot aux roses", clame Matthieu Lambeaux au micro d'Europe 1.  "On est celui qui fait des tests ADN. C'est parce que l'on a réalisé ces tests de haute technologie, il y a une semaine,  que nous avons découvert une anomalie dans un autre pays européen", confie le directeur général de Findus, regrettant que "c'est ensuite que l'on a malheureusement découvert jeudi de la viande de cheval dans trois produits français".  "Mais sans Findus on serait encore en train de manger de la viande de cheval et c'est scandaleux", poursuit-il.

Plainte contre X. "Aujourd'hui, on parle beaucoup de Findus, j'en suis désolé mais je le comprends", assure le directeur général avant de préciser "je pense que dans 48 heures on parlera d'autres choses et probablement d'une problématique sur la filière de la viande ou au moins d'une tromperie". "C'est pour cela que nous avons décidé de porté plainte contre X.  Cela ne devrait pas être à Findus, via des tests ADN de trouver ce type de problématique", dénonce encore Matthieu Lambeaux.  

Qui est responsable ?  "Nous travaillons avec un fournisseur basé au Luxembourg (Comigel,Ndlr) qui nous donne des lasagnes de très bonne qualité faites à partir de viande de bœuf d'origine française", explique-t-il avant de préciser : "ce fournisseur a lui-même des estampilles vétérinaires officielles lui assurant que cette viande est bien du bœuf d'origine française". "Ces étiquettes elles sont mises par qui ? Elles sont mises par Spanghero (le fournisseur en viande, Ndlr)". Comment peut-il ensuite nous expliquer que cette viande vient de Roumanie et que c'est en fait du cheval ?", demande-t-il avant d'asséner : "je pense qu'il y a tromperie".