Portrait de la France en 2040

  • A
  • A
Portrait de la France en 2040
Les Français s'installent de plus en plus sur le littoral, une tendance confirmé par la dernière prévision démographique de l'Insee.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le littoral continuera de se peupler, tandis que le Nord et l’Est se videront, prévoit l’Insee.

A quoi ressemblera l’Hexagone en 2040 ? Les démographes de l'Institut national de la Statistique et des Etudes démographiques (Insee) ont planché sur le sujet et viennent de publier leurs résultats. Conclusion, les côtes françaises continueraient de se peupler au détriment de la moitié nord-est du pays, alors que la Corse deviendrait la région la plus âgée.

"Si les tendances démographiques récentes perdurent, la France sera peuplée de 73 millions d'habitants au 1er janvier 2040, dont près de 71 millions en France métropolitaine", soit 15% de plus qu'en 2007, indique l’étude de l’Insee sur la population des régions en 2040.

La ruée vers l’Ouest

Les régions de l'Ouest devraient continuer à attirer de plus en plus d'habitants d'ici à 2040. D’autant que "certaines régions qui étaient très attractives arrivent à saturation : le littoral méditerranéen est toujours attractif mais moins fortement et même les villes comme Montpellier ou Toulouse le sont moins", commente Bernard Morel, chef du département de l'action régionale de l’Insee.

La façade atlantique voit pour sa part son attractivité se maintenir ou se renforcer. La Bretagne verrait sa population croître de 24%, les Pays-de-Loire de 26% et l'Aquitaine de 23%.

Une "croissance atone" dans le Nord et l’Est

A l'inverse, le Nord et l'Est (sauf l'Alsace) connaîtront une "croissance atone", la Champagne-Ardenne perdant même des habitants entre 2007 et 2040 (- 2%), un phénomène déjà observé entre 1999 et 2007 (- 0,03%). Après 2030, "une phase de décroissance" pourrait même s'amorcer en Nord-Pas-de-Calais et en Lorraine.

Pour autant, note Bernard Morel, "le déficit migratoire (plus de départs que d'arrivées) pourrait s'améliorer dans les régions du Nord et de l'Est": elles perdraient un peu moins d'habitants en fin de période.

La Corse, doyenne des régions

Sans surprise, toutes les régions vont vieillir, particulièrement la Corse, qui pourrait ravir au Limousin la place de région la plus âgée, avec un âge moyen de 48,9 ans, les retraités étant nombreux à vouloir passer leurs vieux jours dans l'île de Beauté.

Les Français d’Outre-mer sont aussi concernés. La Guadeloupe et la Martinique pourraient aussi connaître un gros choc de vieillissement, leurs âges moyens respectifs passant de 36,2 ans et 37,4 ans en 2007 à 47,7 et 47,8 ans en 2040.