Polluants dans l'eau : les marques concernées

  • A
  • A
123055 partages

Une enquête de 60 Millions de consommateurs dresse la liste des eaux minérales ayant présenté des traces de pesticides ou de médicaments.

Lundi matin, le magazine 60 millions de consommateurs a révélé, dans une étude en partenariat avec l'association France libertés, que certaines eaux minérales contenaient des traces de médicaments et de pesticides. Selon Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine, il n'y a toutefois pas lieu de s'inquiéter, les particules étant présentes en très faible quantité.

Suite à la publication de cette enquête sur la qualité des eaux minérales dans le numéro 481 du magazine 60 Millions de consommateurs, la marque d’eau minérale St Yorre précise, dans un communiqué daté du 25 mars 2013 doublé d’un droit de réponse, qu’elle a fait réaliser des analyses par un laboratoire indépendant spécialisé du CNRS et de l’Université de Bordeaux. Des analyses qui confirment, selon ce communiqué, l’absence de résidus médicamenteux dans son eau minérale.

L’entreprise précise : «seuls quelques laboratoires ultra spécialisés, certifiés et reconnus pour leur expertise scientifique et technique, sont capables d’effectuer des analyses précises et fiables à de si bas niveaux de quantification. Nous avons fait procéder à des contre-expertises sur 2 échantillons de notre eau minérale St Yorre, l’un datant du même jour de fabrication que l’échantillon testé par 60 Millions de Consommateurs, l’autre datant d’une fabrication récente (Février 2013). Les résultats sont formels : il n’y a pas de résidus médicamenteux dans l’eau minérale St Yorre ».

Ce à quoi 60 Millions de consommateurs a répondu : «nos essais sont toujours réalisés scientifiquement avec des laboratoires spécialisés dont l’identité n’est jamais révélée pour respecter la norme française sur les essais comparatifs. Pour ces recherches de résidus dans les eaux, l’INC a choisi un laboratoire reconnu qui dispose des équipements de pointe, des compétences scientifiques et de l’expérience requis pour de tels travaux. Les premiers résultats, surprenants, nous ont conduits à procéder à une seconde série d’analyses qui les a confirmé. Certes sur les mêmes échantillons, mais c’est la règle des essais comparatifs, qui sont toujours réalisés sur des produits unitaires achetés dans le commerce comme tout consommateur peut le faire ».


Suite à la publication de cette enquête sur la qualité des eaux minérales dans le numéro 481 du magazine 60 Millions de consommateurs, la société Nestlé Waters France réaffirme qu'il n'y a aucun résidu de médicaments ni de pesticides dans ses eaux Hepar et Vittel. Nestlé Waters France précise : "L'enquête « 60 Millions de consommateurs » de 2013 avait déjà été officiellement démentie par les industriels concernés.  Des contre-expertises réalisées par un laboratoire indépendant spécialisé dans l'analyse d'ultra-traces (celui du CNRS au sein de l'Université de Bordeaux) avaient confirmé l'absence de résidus médicamenteux dans les eaux visées et plus généralement dans les eaux minérales naturelles".

La société explique que "les eaux minérales naturelles sont par ailleurs parfaitement conformes aux normes en vigueur en France. Ces eaux vont même au-delà de ce qu'exige la réglementation et peuvent être consommées par tous sans aucun risque pour la santé". 


Droit de réponse de la société des Eaux de Mont Roucous concernant la marque Mont Roucous :

La société des Eaux de Mont Roucous réaffirme qu'il n'y a aucun résidu de médicaments dans son eau Mont Roucous.

L'enquête "60 Millions de consommateurs" de 2013 avait déjà été officiellement démentie par les industriels concernés.

Des contre-expertises réalisées par un laboratoire indépendant spécialisé dans l’analyse d'ultra-traces (celui du CNRS au sein de l'Université de Bordeaux) avaient confirmé l'absence de résidus médicamenteux dans les eaux visées et plus généralement dans les eaux minérales naturelles. 

Les eaux minérales naturelles sont par ailleurs parfaitement conformes aux normes en vigueur en France.

Ces eaux vont même au-delà de ce qu'exige la réglementation et peuvent être consommées par tous sans aucun risque pour la santé. 

>> A LIRE AUSSI : Des traces de pesticides dans l'eau


Les eaux plates

Hépar (source Hépar) : Buflomédil (médicament, vasodilatateur)

Mont Roucous (source Mont Roucous) : Tamoxifène (médicament, hormone de synthèse contre le cancer du sein)

Saint Amand (source du Clos de l'abbaye) : Tamoxifène et Naftidrofuryl (médicament, vasodilatateur)

Vittel (Grande source) : Hydroxyatrazine (pesticide)

Volvic (source Clairvic) : Atrazine (pesticide)

Les eaux gazeuses

Carrefour discount (source Céline Cristalline) : Tamoxifène

Cora (source Saint-Pierre) : Atrazine

Cristalline (source Louise) : Oxadixyl (pesticide)

La Salvetat (source La Salvetat) : Tamoxifène

Saint Yorre (Source Royale) : Tamoxifène