Policiers et gendarmes : un matricule bientôt visible par tous

  • A
  • A
Policiers et gendarmes : un matricule bientôt visible par tous
Les policiers et les gendarmes arboreront, à partir du 2 janvier, leur numéro de matricule sur leur uniforme.@ Dicom
0 partage

EXCLU E1 - A partir du 2 janvier, ils arboreront ce numéro sur leur uniforme. Europe1 fait les présentations.

L’INFO. C'est la réponse du ministère de l'Intérieur pour lutter contre les contrôles au faciès. Les policiers et les gendarmes devront, à partir du 2 janvier prochain, porter un matricule : un numéro individuel qui sera visible sur chaque uniforme ou sur chaque brassard des fonctionnaires en civil. Europe 1 vous présente cette nouveauté.

Une petite bande rétro-réfléchissante. Les uniformes des tous les policiers et gendarmes seront désormais accompagnés d’une petite bande rétro-réfléchissante blanche, de 4,5 cm de long sur 1,2 cm de large, sur laquelle sont imprimés 7 chiffres en noir correspondant au matricule du fonctionnaire. Les policiers le porteront sur la poitrine tandis que, pour les gendarmes, il sera scratché sur l'épaule gauche, juste au-dessus de leur écusson régional, commun à tous les uniformes de gendarmerie.

19.12 brassard police 930x620

© DICOM

Un coût de 1,3 million d’euros. Au total, cette opération a coûté 1,3 millions d’euros, soit environ 5 euros par fonctionnaire pour 240.000 fonctionnaires et réservistes, en incluant les coûts de fabrication et d’expédition. Il a notamment fallu fabriquer de nouveaux brassards, pour pouvoir ajouter un emplacement où scratcher le matricule, fixé par une bande Velcro.

Quelques exceptions. Les seuls autorisés à ne pas porter ce matricule seront les unités d'élite, comme le RAID, le GIGN ainsi que les services de renseignements qui doivent rester anonymes, figurant dans l’arrêté du 7 avril 2011.  A noter, pour l’anecdote, que le terme de matricule n’est pas employé par les forces de l’ordre. Chez les gendarmes, on l’appelle "bandeau identifiant" et, dans la police, on parle de "Référentiel des Identités et de l'Organisation". Une différence sémantique invisible sur le nouvel identifiant placé sur tous les uniformes.

NE PAS UTILISER EN ILLUSTRATION !! 19.12 brassard gendarmerie 930x620

© DICOM

Un matricule qui ne passe pas. Reste que, du côté des policiers, ce matricule est mal perçu. "Il répond mal à une bonne question", souligne Nicolas Comte, secrétaire-général adjoint du syndicat Unité SGP Police. "La bonne question, c'est : "comment rapprocher la police de la population?"", poursuit-il. Avant de conclure : "Or, nous considérons aujourd'hui que la mise en place de ce matricule pointe du doigt le policier, ça le stigmatise et ça laisse penser que s'il y a une fracture, il en est le responsable". Pour leur part, les gendarmes, en tant que militaire, doivent respecter un devoir de réserve.

123, sur le même sujet

L'INFO - Police : le matricule est "une étoile bleue"

REACTION - Police : le matricule est "une étoile bleue"