Policière tuée : "l’enquête progresse"

  • A
  • A
Policière tuée : "l’enquête progresse"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Trois individus ont été identifiés parmi le commando formé d'une dizaine de personnes.

Le commando de braqueurs qui a tué une policière municipale, le 20 mai dernier à Villiers-sur-Marne, était composé d’une dizaine de personnes, dont trois ont déjà été identifiées ou sont en passe de l’être. Ce sont les derniers éléments de l’enquête fournis par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, qui a jouté que "l’enquête progresse bien".

"Nous savons désormais qu'il s'agit d'un commando d'une dizaine de personnes et non de 6 ou 7 comme évoquées à l'origine", a ensuite ajouté le ministre. Retrouver les meurtriers d’Aurélie Fouquet est en effet une question d’honneur pour la police. Tous les moyens nécessaires ont donc été débloqués pour l’enquête.

"Les responsables seront inéluctablement identifiés, interpellés et sanctionnés", a-t-il déclaré en exclusivité au micro d’Europe 1 :

Trois membres du commando identifiés

Brice Hortefeux, venu inaugurer à Puy-Guillaume la première installation de vidéo-surveillance du département du Puy-de-Dôme, a donc également indiqué déclaré que "de nouvelles identifications auraient lieu dans les tout prochains jours et qu'une troisième identification était, dès à présent, quasi certaine".

Un homme de 42 ans, Malek Khider, arrêté à son domicile, a avoué appartenir au commando à l'origine de la fusillade et a été mis en examen, dans ce dossier, notamment pour "assassinat". Un autre malfaiteur, blessé au cours de la fusillade, a été identifié et est toujours recherché.

Le 20 mai, Aurélie Fouquet avait été atteinte de trois balles à la sortie de l'autoroute A4, à Villiers-sur-Marne, alors qu'elle pensait intervenir pour un banal accident de la route. Elle venait en fait de croiser la route d'un commando de plusieurs hommes armés de fusils d'assaut et lancés dans une sanglante course-poursuite sur l'autoroute avec des policiers.