Policière : Sarkozy veut de la "sévérité"

  • A
  • A
Policière : Sarkozy veut de la "sévérité"
@ MAXPPP
Partagez sur :

C'est ce qu'il a promis aux meurtriers lors de l'hommage national rendu à Aurélie Fouquet, jeudi.

"Les meurtriers d'Aurélie Fouquet, je le dis devant son cercueil, seront punis avec la sévérité qu'exige l'ignominie de leur crime". Telle est la promesse faite par Nicolas Sarkozy, mercredi, lors d'un hommage national à la victime, jeudi.

"Une bande de lâches assassins"

Nicolas Sarkozy a assuré que l'État mettait tout en œuvre pour retrouver les membres du commando qui avaient ouvert le feu la semaine dernière sur l'autoroute A4, tuant la jeune maman de 26 ans. "L'enquête est en cours, un suspect a été arrêté, un autre formellement identifié. Que nul n'en doute, la police dispose des éléments qui permettront d'interpeller tous les membres de cette bande de lâches assassins, tous", a déclaré le chef de l’Etat en prononçant l'éloge funèbre d'Aurélie Fouquet.

"Une justice implacable"

Faisant référence à une série de faits divers récents où des membres des forces de l'ordre ont été tués ou blessés, Nicolas Sarkozy a martelé que le gouvernement ne laisserait "aucun répit aux voyous". "Je n'appelle pas à la vengeance, j'appelle à la justice, à une justice ferme, à une justice implacable", a poursuivi le chef de l'Etat.

Après son éloge, le président a décoré à titre posthume Aurélie Fouquet des insignes de chevalier de la Légion d'honneur, avant de rencontrer sa famille et une délégation de ses collègues à la mairie de Villiers-sur-Marne.

Réflexion sur la police municipale

Touchée par trois balles à la tête et au thorax, la jeune femme avait succombé jeudi à ses blessures après avoir été hospitalisée d'urgence. C'est la première fois qu'une policière municipale est tuée par balles en mission.

En conclusion de son discours, Nicolas Sarkozy a également rendu hommage aux 18.000 policiers municipaux de France, "dont la place, le rôle et le statut doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie".