Policier tué à Vitrolles : un suspect écroué

  • A
  • A
Policier tué à Vitrolles : un suspect écroué
@ MaxPPP
Partagez sur :

L'homme, qui appartiendrait au "gang des disqueuses", a été interpellé à Marseille.

L'enquête progresse sur la mort d'un policier lors d'une fusillade à Vitrolles fin novembre. Un homme soupçonné d'avoir participé la course-poursuite mortelle a été arrêté samedi matin à Marseille, selon une information d'Europe 1. Présenté en début d'après-midi au parquet, il a été écroué à la prison des Baumettes, a indiqué son avocat Me Bruno Rebstock. Il était "recherché sur mandat d'arrêt de la cour d'assises du Gard" dans le cadre d'une autre affaire, a déclaré la procureure d'Aix-en-Provence Dominique Moyal, en charge de l'enquête.

Interpellé dans un camp de gens du voyage

Le suspect interpellé est Baptiste Dominici, selon la source proche de l'enquête. Agé de 35 ans, il a été condamné à 15 ans de réclusion pour un vol à la disqueuse thermique commis en septembre 2007 dans une bijouterie de Beaucaire, dans le Gard. Jugé pour "vol à main armée en récidive légale criminelle", l'accusé, qui comparaissait libre, avait pris la fuite juste avant le verdict.

Il a été interpellé à six heures du matin dans le camp de Ruisseau Mirabeau, dans le 16e arrondissement de Marseille, abritant des familles de gens du voyage sédentarisées, dans une opération conjointe de la brigade criminelle de la police judiciaire et du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN). 

"Je m'étonne des conditions de son interpellation qui me laissent effectivement à penser qu'on le soupçonne dans cette affaire, mais en tout cas il n'a pas été officiellement interrogé" sur le sujet, a affirmé Me Rebstock, son avocat, dénonçant le nombre de policiers déployés et une action musclée qui l'a obligé à recevoir des soins à l'hôpital de la Timone, selon lui.

Baptiste Dominici fait partie des suspects recensés par les enquêteurs dans le cadre de l'enquête sur la fusillade survenue dans la nuit du 27 au 28 novembre à Vitrolles, a précisé la même source, confirmant une information de LCI.

Le policier avait succombé à ses blessures le 8 décembre

Le lieutenant Eric Lalès, 37 ans, avait été touché à la tête et à l'épaule par un tir de kalachnikov après une course-poursuite avec des malfaiteurs, auteurs d'une série de cambriolages. Très grièvement blessé, le fonctionnaire de la brigade anti-criminalité est décédé le 8 décembre à l'hôpital Nord de Marseille. Un des agresseurs, dont la famille vit à Ruisseau Mirabeau, avait été involontairement tué par un complice, les autres avaient réussi à prendre la fuite.

Le malfaiteur décédé, Patrick Lombard, âgé de 29 ans, avait été condamné entre 2002 et 2010 pour des "faits de vol aggravé, délits routiers divers, violences sur agents de la force publique et association de malfaiteurs". Il appartenait au "gang des disqueuses" qui doit son nom aux outils qu'il utilise pour pénétrer dans les commerces cambriolés en découpant des portes ou des murs.