Pôle emploi recrute des profs remplaçants

  • A
  • A
Pôle emploi recrute des profs remplaçants
Pour pallier au maque de professeurs remplaçants, l’Education nationale se tourne désormais vers de jeunes diplômés.@ NOEMIE SCHULZ/EUROPE 1
Partagez sur :

Le rectorat de Paris organise jeudi une journée de recrutement, avec l’aide de Pôle emploi.

Education nationale cherche profs remplaçants, désespérément. A Paris, les places à pourvoir sont légion, en philosophie, en anglais, en russe ou encore en EPS. La filière technologique aussi manque de bras. C’est pourquoi le Pôle emploi et le rectorat de Paris organisent jeudi une journée de recrutement au CIO mediacom, boulevard du Montparnasse.

L’Académie de Paris en manque de professeurs

Benoît Verschaeve, le directeur des ressources humaines de l’Académie de Paris, fait régulièrement appel au Pôle emploi pour trouver de nouvelles têtes. Mais, c’est la première fois qu’il organise un recrutement d’une telle ampleur.

Il veut constituer un vivier de potentiels professeurs, diplômés d’université. "Vous avez un diplôme universitaire bac +5, voire bac+ 3, une expérience professionnelle pour les disciplines professionnelles, vous avez cette motivation de transférer des connaissances, venez aujourd’hui et on verra si on peut faire un bout de route ensemble ", lance-t-il au micro d’Europe 1.

Des inspections sont prévues

Mais alors, comment s’assurer des qualités pédagogiques des candidats ? Selon Benoît Verschaeve, "toutes les garanties sont prises pour que ce soient des personnes en mesure de pouvoir travailler avec des élèves dès la rentrée".

Un suivi sera mis en place ainsi que des inspections, rappelle en outre le DRH.

Des remplacements du jour au lendemain

Les candidats recrutés mercredi seront rappelés en septembre. Un contrat de quelques mois ou d’une année entière leur sera proposé. Ils seront surtout sollicités pour des remplacements en urgence, parfois du jour au lendemain. De quoi remédier en partie aux absences ponctuelles, qui ne peuvent être comblés par les titulaires. Ces derniers sont en effet affectés en priorité à des postes à temps plein.