Pôle emploi lui propose d’être strip-teaseuse

  • A
  • A
Pôle emploi lui propose d’être strip-teaseuse
Pôle emploi a proposé à une éducatrice au chômage une offre d'emploi de strip-teaseuse.@ MAXPPP
Partagez sur :

Danièle, éducatrice au chômage, s’est vue proposer une offre de danseuse topless dans une boîte de nuit.

Elle n’en revient toujours pas d’avoir reçu cette annonce. Danièle, 53 ans, éducatrice au chômage depuis près d’un an, a reçu de la part de Pôle emploi une annonce d’un genre un peu particulier émanant d’une boîte de nuit près de chez elle, dans l'Hérault, à la recherche d’une strip-teaseuse. Condition requise : maîtriser les techniques du topless. " Est-ce que ça veut dire aussi nous proposer de vendre son corps ?", s’est insurgé Danièle sur Europe 1.

"Chacun fait ce qu’il veut de son corps, mais je ne pense pas que cela doive être relayé comme ça", dénonce-t-elle. Ce CDD de trois mois, pour travailler entre 21h et 2h du matin, est payé 12,99 euros de l’heure, plus les primes. "12 euros de l’heure pour vendre son corps, c’est pas bien payé en plus !", s’amuse l’éducatrice.

"Pôle emploi est quand même une institution" :

Une annonce légale

Elle qui dit n’être pas "une féministe pure et dure" estime qu’il "faut dans cette société réfléchir un petit peu à ce que l’on fait". "On ne va pas demander tout et n’importe quoi aux gens".

Du côté de Pôle emploi, on affirme que cette annonce est tout à fait légale et que Danièle est abonnée à toutes les annonces relevant de son secteur géographique. C’est en réalité une machine qui envoie les e-mails aux inscrits à Pôle emploi, sans faire le tri. De quoi donner des idées à Danièle, qui cherche à se reconvertir : elle propose à Pôle emploi sa candidature pour trier les offres envoyées aux chômeurs.