PIP : certaines prothèses sans danger ?

  • A
  • A
PIP : certaines prothèses sans danger ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un certain type d’implants mammaires serait conforme à la réglementation européenne.

Des porteuses d’implants mammaires PIP vont peut-être pouvoir souffler : dans un certain type de prothèses, l’entreprise a bien utilisé du gel médical et non industriel, comme le prévoit la réglementation européenne, révèle L’Express jeudi. D’anciens cadres de la firme mise en liquidation en 2010 ont en effet affirmé aux gendarmes qu’à partir du 1er janvier 2006, le bon produit, le gel de silicone à usage médical Nusil, a été utilisé. Mais seules les prothèses micro texturées sont concernées.

Ce changement a été effectué à la demande des cadres qui ont demandé en 2005 que l’entreprise se mette "aux normes", a confié au magazine l’ancienne directrice de la qualité chez PIP. "Nous ne voulions plus que les choses soient cachées", a-t-elle ajouté.

Le gel médical dix fois plus cher

Mais Jean-Claude Mas, ex-patron de l’entreprise, a consenti à remplacer le gel seulement dans un certain type de prothèses, les micro texturées, qui représentaient à l’époque "la moins bonne part de marché de notre activité", a expliqué un ancien cadre.

Le gel industriel, qui coûte dix fois moins cher que le gel à usage médical, n’a donc pas été remplacé dans les autres prothèses, contrairement à ce qu’avait promis Jean-Claude Mas à ses cadres. Et au final, "tous les implants ronds texturés, tous les implants ronds lisses, et tous les implants anatomiques dits de reconstruction" ont été fabriqués avec le gel PIP.

Seules certaines porteuses d’implants pourraient donc ne pas avoir à subir une explantation. Pour le savoir, elles doivent contacter leur chirurgien qui pourra vérifier les informations inscrites sur leur carte de porteuse d’implants mammaires. Et attendre les consignes des autorités sanitaires.