Photos : les internautes veulent se protéger

  • A
  • A
Photos : les internautes veulent se protéger
Un sondage pour la Cnil montre que les internautes ont le sentiment de ne pas maîtriser les outils de confidentialité de partage des photos sur les réseaux sociaux.@ COMPTE INSTAGRAM EUROPE1
Partagez sur :

Un sondage pour la Cnil montre que les internautes ont le sentiment de ne pas maîtriser les outils.

L'info. Plus de 300 millions de photos sont partagées chaque jour sur les réseaux sociaux. Mais avec une utilisation facilitée par les smartphones et autres tablettes, les internautes souhaiteraient une simplification des paramètres de confidentialité, montre un sondage TNS Sofres pour la Cnil. 

>> A lire aussi : Photos en ligne : les 5 pièges à éviter

fb-europe1

Les photos en ligne, "marketing de soi". Une photo rigolote d'un ami en soirée publiée sur Facebook, celle de votre dernier déjeuner dans un restaurant gastronomique en ligne sur Instagram, le dernier coucher de soleil de vos vacances de rêve envoyé sur Twitter... 58% des internautes français - et même 86% des 18-24 ans - publient des photos sur Internet pour les partager. Et 53% apparaissent sur des photos en ligne - une proportion qui monte jusqu'à 86% chez les 18-24 ans, contre 59% des plus de 51 ans qui assurent n'apparaître sur aucune photo.

La confidentialité des photos en question. 60% des internautes estiment que le niveau de confidentialité proposé par les plateformes de partage n'est pas suffisant. A peine un utilisateur sur trois dit d'ailleurs bien connaître ces paramètres. Conséquence, 38% d'entre eux ne savent pas exactement qui a accès aux photos d'eux sur Internet - une proportion qui monte même à 48% chez les 13-17 ans. Une situation qui préoccupe les internautes puisque 73% d'entre eux s'inquiètent que d'autres personnes puissent utiliser leurs photos.

Les inquiétudes de 13-17 ans. Les plus jeunes utilisateurs sont de gros utilisateurs de réseaux de partage des photos. Ils sont même 65% à prendre des photos uniquement dans le but de les montrer sur Internet. Mais ils sont aussi ceux qui éprouvent le plus le besoin de mieux se protéger sur le Web. 67% des 13-17 disent ainsi avoir besoin de paramètres de confidentialité plus visibles et plus faciles à utiliser. 54% d'entre eux sont également demandeurs de conseils pour mieux protéger leurs photos, contre une moyenne de 42% des internautes.

cnil-analogiques

Des conseils de la Cnil. Pour aider les internautes à identifier leurs besoins et leur donner quelques conseils, la Cnil a créé cinq profils d'internautes. Les "analogiques", qui prennent des photos plutôt traditionnelles et en publient peu sur le web, les "obturateur" qui publient de temps en temps en prenant le plus de sécurité, les "mises au point" qui publient régulièrement des photos marrantes, les "sous exposés" qui publient peu mais laissent les photos accessibles à tous et enfin les "mode rafale" qui publient tout mais protègent bien leurs photos. Vous pouvez faire le test sur quizphotocnil.fr.