Peut-on dormir au bureau ?

  • A
  • A
Peut-on dormir au bureau ?
Pour beaucoup de médecins, la sieste au travail aurait des effets bénéfiques@ Matthieu Spohn/AltoPress/Maxppp
Partagez sur :

Beaucoup de Français souffrent de troubles du sommeil. Une courte sieste pourrait être la solution.

• Le chiffre. Un Français sur trois souffre de troubles du sommeil. C'est le constat de l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) dans une étude sur le temps de repos en France publiée mardi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). En moyenne, les Français dorment ainsi 7h13, une durée qu'ils jugent "insuffisante". Surtout, ils sont de plus en plus nombreux à se plaindre d'insomnie chronique, qui concerne aujourd'hui 20 % des femmes et 15 % des hommes.

• Les risques. Une absence de sommeil qui n'est pas sans effets sur la santé : selon l'Inpes, le manque de sommeil peut entraîner une augmentation du risque d'obésité, de maladies cardiovasculaires ou encore de diabète de type 2.

 L'alternative. Pour réduire ce risque de pathologies, beaucoup de spécialistes préconisent aujourd'hui une courte sieste pendant la journée. Mais cette idée à beaucoup de mal à faire son chemin chez les entreprises. En dehors de quelques start-ups, la plupart des dirigeants voient d'un mauvais œil la pratique de la sieste, qu'ils assimilent souvent à de la paresse.

Et si le temps de travail effectif doit être consacré à remplir ses obligations, le Code du Travail ne prévoit rien en ce qui concerne la sieste elle-même. "Le temps de pause est strictement encadré", explique plus globalement Eric Rocheblave, avocat spécialiste du Droit du Travail. "Il est au minimum de 20 minutes pour six heures travaillées dans la journée. Et pendant cette pause, rien n'empêche le salarié de faire une sieste", conclut-il.

>>>Bruno Comby, spécialiste de la santé préventive et auteur de L'éloge de la sieste (éd. J'ai Lu), explique comment faire la sieste discrètement au bureau :