Petroplus : verdict attendu mardi

  • A
  • A
Petroplus : verdict attendu mardi
@ REUTERS
Partagez sur :

On saura au plus tard à midi, mardi, si l'une des quatre offres de reprise peut sauver le site.

Les quelque 470 salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne près de Rouen, menacée d'une fermeture imminente, sont suspendus  au verdict  des administrateurs judiciaires et du juge commissaire qui doivent décider d'ici mardi à midi si l'un ou plusieurs des quatre candidats à la reprise est susceptible de sauver l'usine.

Outre le panaméen NetOil et le libyen Murzuq Oil, qui s'étaient manifestés auparavant, deux candidats "surprise" - Oceanmed Seasky System Limited, basé à Hong Kong et GTSA, une firme luxembourgeoise - ont déposé vendredi des dossiers de candidature pour reprendre cette raffinerie placée en liquidation judiciaire le 16 octobre. Ces dossiers ont été étudiés pendant le week-end de Pâques par les administrateurs judiciaires et le juge commissaire du tribunal de commerce de Rouen qui devaient décider, au plus tard à 12 heures mardi, si certains d'entre eux "peuvent constituer une offre permettant de saisir le tribunal d'une demande d'audience", a indiqué vendredi la direction de Petroplus.