Permis de conduire : tout ce qui va changer

  • A
  • A
Permis de conduire : tout ce qui va changer
@ MaxPPP
Partagez sur :

EXCLU - Le ministre de l'Intérieur dévoile vendredi son projet avec l'objectif de réduire les délais d'attente.

REFORME. C'est un sésame rose qu'il est parfois bien difficile de décrocher. Vendredi, le ministre de l'Intérieur va annoncer ses mesures pour réformer le permis de conduire, trois jours avant le prochain Conseil national de la Sécurité routière. L'idée de cette réforme est de réduire les délais.  Aujourd'hui, la situation est critique avec 1, 2 million de candidats au permis pour à peine plus de 1.000 inspecteurs. Ainsi le délai d'attente pour repasser son permis en cas d'échec à l'examen est de 100 jours en moyenne. L'objectif est donc de récupérer un maximum de places d'examens.

>> Europe 1 vous dévoile les principales mesures de cette réforme avant-première.

Fini, les inspecteurs dans les salles de code. La première mesure de cette réforme consiste à enlever les inspecteurs des salles de code. L'examen est chronophage pour les inspecteurs du permis de conduire et il peut parfaitement être assumé par d'autres fonctionnaires : des retraités de la police et de la gendarmerie voire même, pour mi-2015, par des entreprises privées. La place des inspecteurs, dit en substance le ministre, se trouve dans la voiture d'examen, à la conduite et uniquement la conduite. Une redistribution des rôles qui permettrait chaque année de gagner au moins 145.000 places pour passer le permis.

Un examen réduit de… 3 minutes. Dans un second de temps, le projet prévoit de réduire la durée de l'examen en le faisant passer de 35 à 32 minutes. Ces trois précieuses minutes suffisent à elles seules à faire passer un élève de plus chaque jour. Ainsi, ce sont 117.000 nouvelles places d'examens supplémentaires qui se dégageraient à la fin de l'année. Avantage non négligeable de cette mesure : elle ne coûte pas le moindre centime d'euro. 

La conduite accompagnée dès 15 ans. La dernière mesure consiste enfin à abaisser l'âge de réglementaire de la conduite accompagné à 15 ans contre 16 aujourd'hui. L'objectif est ainsi de permettre aux jeunes de rouler plus longtemps qu'aujourd'hui sous contrôle. Car les études sont formelles : le premier pic d'accidentalité des jeunes conducteurs intervient seulement 6 mois après l'obtention du permis.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INFO - Permis de conduire : 53% des Français ont perdu des points

 FRAUDE - Explosion du nombre de faux documents civils

NARCOLEPSIE - Pétition pour retirer le permis d’un septuagénaire

BIS REPETITA - Son permis tout juste récupéré, il se fait contrôler à 237 km/h

 INSOLITE - Il passe son permis le matin... et se le fait retirer l'après-midi