Pénurie de gasoil généralisée en Corse

  • A
  • A
Pénurie de gasoil généralisée en Corse
@ MAXPPP
Partagez sur :

C’est une conséquence de la grève des dockers sur le continent. Pas d'amélioration avant mercredi.

D'Ajaccio à Bastia, en passant par Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud, ou Corte, en Haute-Corse, trouver du gasoil sur l'île de Beauté est désormais quasi impossible dans les grandes villes et sur les grands axes de Corse.

Depuis vendredi, un mouvement de grève contre la réforme portuaire perturbe la plupart des grands ports de commerce, notamment celui de Fos-Lavéra, dans les Bouches-du-Rhône. La situation en Corse ne devrait pas s'améliorer avant mercredi.

Des mesures de restrictions

Des mesures de restriction ont été prises dès jeudi dernier par les autorités, limitant l'approvisionnement en gasoil à "30 litres par véhicule et par jour pour les véhicules légers", à "50 litres par véhicule et par jour pour les poids lourds" et interdisant "la distribution de carburants dans les récipients portables".

Une cartographie précise des stations-services à sec et une évaluation des besoins en carburant des entreprises et des professionnels seront effectuées lundi, a indiqué la préfecture.

Mais, selon les informations recueillies par Europe 1, seules des stations-services en milieu rural ont encore un peu de stocks en gasoil. Et certains automobilistes, qui roulent avec des voitures à essence, commencent eux aussi à faire des réserves, au cas où.

Les vacanciers touchés également

Côté navires de croisière, le trafic revient progressivement à la normale au port de Marseille. Lundi le travail a repris à Marseille-Fos, même si les terminaux pétroliers restent bloqués.

Dimanche, deux navires de croisière ont été déroutés sur Toulon et Sète, faute de pouvoir débarquer leurs passagers à Marseille. Les deux paquebots transportaient environ 6.000 passagers au total.

Le mouvement de grève dans les ports s'inscrit dans le cadre d'un appel de la Fédération nationale CGT des Ports et Docks (FNPD). Les grévistes protestent contre le projet de loi de la réforme des retraites sur le thème de la pénibilité, mais également contre la nouvelle convention collective prévue par la réforme portuaire. Aucune réunion entre les grévistes et la direction du port n'est prévue avant lundi.