Penly : une fuite d'eau radioactive

  • A
  • A
Penly : une fuite d'eau radioactive
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le réacteur a été arrêté après deux départs de feu, jeudi. L'incident a été classé au niveau 1.

La situation à la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime, est sous contrôle, selon les autorités. La centrale a connu un début d'incendie, jeudi, ce qui a automatiquement entraîné l'arrêt du réacteur, a annoncé EDF. Une "fuite d'eau anormale sur le circuit primaire du réacteur 2" a été repérée par EDF et "collectée par des circuits prévus à cet effet". La fuite d'eau est terminée depuis 4 heures du matin et le dispositif de crise a été levé dans la nuit.

L'incident a provisoirement été classé au niveau 1, le moins important, par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui assure qu'il "n'a eu aucune conséquence sur l'environnement". Le réacteur numéro 2 refroidit progressivement et devrait atteindre dans la matinée l'arrêt à froid, c'est-à-dire une pression de l'atmosphère ambiante et une température en dessous de 100°C.

Fuite d'eau

"Un défaut a été identifié sur un joint de l'une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l'unité de production numéro 2, provoquant une fuite d'eau collectée dans des réservoirs prévus à cet effet", indique EDF, en soulignant que les réservoirs sont situés "à l'intérieur du bâtiment réacteur". Cette fuite d'eau faisait suite à une fuite d'huile sur la pompe qui la conduit au circuit de refroidissement.

La fuite a été "ramenée à des valeurs prévues", en dessous des valeurs maximales admissibles en fonctionnement normal. Dans la soirée, EDF a annoncé que l'eau radioactive avait été "collectée dans des réservoirs prévus à cet effet", situés "à l'intérieur du bâtiment réacteur". D'après Yannick Rousselet, spécialiste du nucléaire à Greenpeace, le circuit primaire est "celui qui circule dans la cuve [du réacteur]" et qui "refroidit directement le combustible".

Deux départs de feu

"Le 5 avril 2012, à 12H20, une alarme incendie s'est déclenchée suite à un dégagement de fumée dans un local situé dans le bâtiment réacteur de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly. Les systèmes de sécurité se sont enclenchés normalement et le réacteur s'est arrêté automatiquement", indique EDF dans un communiqué. Ces deux départs de feu ont été causé par l'huile qui avait coulé par terre. Ils ont rapidement maîtrisés par les pompiers qui sont intervenus sur place à 13h15 pour les éteindre.

Un blessé léger

Une personne a été légèrement brûlée pendant l'intervention dans le bâtiment réacteur, a en outre indiqué le directeur général de l'ASN, Jean-Christophe Niel. D'après EDF, il s'agit d'une "blessure limitée". Jean-Christophe  Niel a précisé qu'aucune contamination radioactive n'avait été décelée sur les 29 personnes entrées dans le bâtiment pour éteindre les départs de feu.