Peillon augmenterait les profs si...

  • A
  • A
Peillon augmenterait les profs si...
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le ministre de l'Education serait favorable à une revalorisation, si "nous en avions les moyens".

Vincent Peillon en appelle à la "dignité". Jeudi soir, le ministre de l'Education s'est dit favorable à une revalorisation du salaire des enseignants. "Nous savons tous qu'ils ne sont pas assez payés", a lancé sur RTL Vincent Peillon, avant de doucher tout enthousiasme. "Il serait digne de les payer mieux si nous en avions les moyens. Et lorsque nous les aurons, nous le ferons", a-t-il toutefois promis.

La France, 23e de l'OCDE

Le salaire des enseignants français débutants et en milieu de carrière a reculé depuis une quinzaine d'années. La France arrive à la 23e position au sein de l'OCDE, avec un salaire moyen en-dessous de la moyenne des pays de l'OCDE, selon un rapport de l'organisation publié en 2011.

Ainsi, comme le montre le graphique ci-dessous, la France est très loin du quintet de tête (Luxembourg, Suisse, Allemagne, Irlande et Pays-Bas). Elle se place, en moyenne, juste devant la Slovénie et la Grèce.

ocde, france, salaire, enseignant

© CAPTURE OCDE

Faible salaire, conditions de travail difficiles

Le faible salaire des enseignants débutants et en milieu de carrière est une spécificité française qui n'incite pas à se lancer dans la profession après cinq ans d'études et avec la perspective de conditions de travail difficiles pour certains des 850.000 enseignants que compte le pays.

Selon l'OCDE, entre 1995 et 2009, le salaire statutaire (hors primes et heures supplémentaires) des enseignants du primaire et du secondaire ayant au moins 15 années d'exercice a régressé en France et en Suisse. Mais ce dernier compte parmi les plus généreux avec les enseignants. Chez nous, seuls les salaires en fin de carrière sont légèrement au-dessus de la moyenne de l'OCDE.

Ainsi, en France, un instituteur démarre à 1.700 euros nets par mois, d'après les chiffres du ministère, avant de toucher 2.100 euros en milieu de carrière. Dans le secondaire (collège et lycée), un professeur certifié entre dans le métier avec 1.790 euros et un agrégé 1.960 euros. En milieu de carrière, ils gagnent respectivement 2.500 et 3.200 euros, en faisant 3 heures supplémentaires par semaine.

La défiscalisation des heures sup' fait mal

Depuis 2010, la baisse des salaires s'aggrave en raison du gel du point d'indice salarial des fonctionnaires. Les marges financières dégagées à la suite des suppressions d'emplois (80.000 entre 2007 et 2012) ont permis une petite revalorisation des débuts de carrière en mars 2010 et en février 2012.

Mais les suppressions de postes ont augmenté le recours aux heures supplémentaires. Or la fin de leur défiscalisation décidée par le gouvernement rend ces dernières moins intéressantes.