Pédophilie : agressé après un signalement maladroit

  • A
  • A
Pédophilie : agressé après un signalement maladroit
@ MAX PPP
Partagez sur :

Présenté comme pédophile, un quadragénaire a été pris à partie dans les Landes.

Une initiative maladroite de la gendarmerie aurait pu avoir de graves conséquences pour un quadragénaire dans les Landes. Cet homme, dont le signalement a été diffusé publiquement pour alerter sur la possibilité qu’il s’en prenne à des enfants, a été agressé en pleine rue à Peyrehorade, près de Dax. Seul hic, l'homme en question, s'il fait bien l’objet d’une enquête, n'a jamais été impliqué dans une affaire d'agression sexuelle.

Trois directeurs d’école alertés

A l'origine, pourtant, tous les services ont cru bien faire. En premier lieu, la gendarmerie de Bidache, dans les Landes, qui a alerté début novembre trois directeurs d'école sur le comportement suspect d'un habitant des environs. L’homme visé, âgé de 45, était présenté comme susceptible de faire monter des enfants dans sa vieille voiture, une Peugeot 104 vert foncé.
 
 Suite à ce signalement, un directeur d'école a transmis le message aux parents dans le carnet de liaison des élèves. Deux jours plus tard, un père de famille a reconnu le suspect dans la rue. Il l’a traité de "sale pédophile" et l’a giflé.

"Ça manquait de discernement"

Ce dérapage, sans gravité, a suscité l’inquiétude chez certains parents d’élèves. "Que le directeur soit informé de ce signalement, c'est normal. Il doit veiller à la sécurité dans son établissement aux abords immédiats. De là à diffuser ce signalement, je pense que c'est un abus", explique Nicolas Graeff, vice-président de la Fédération des conseils des parents d’élèves (FCPE) des Pyrénées-Atlantiques, au micro d'Europe 1.  Et ce responsable d’ajouter : "Je ne pense pas qu’il l’ait fait de manière mal intentionnée, mais ça manquait de discernement".

De son côté, l'homme molesté par un parent d'élève a décidé de porter plainte contre son agresseur.