Passages à niveau: où en est le chantier ?

  • A
  • A
Passages à niveau: où en est le chantier ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cinq ans après le drame d'Allinges, 189 passages à niveau dangereux ont été supprimés.

Le chiffre. 189, c'est le nombre de passages à niveau jugés dangereux qui ont été supprimés entre 2008 et 2012 en France. Après le dramatique accident d'Allinges, en Haute-Savoie, en juin 2008, et alors que s'ouvre le procès de cette catastrophe, le gouvernement avait demandé à Réseau Ferré de France (RFF) d'accélérer le renforcement de la sécurité aux passages à niveau les plus dangereux. En septembre dernier, le ministre des Transports affirmait malgré tout qu'il restait "de l'ordre de 200 passages à niveaux" encore jugés dangereux.

>> A lire - Drame d'Allinges : "encore traumatisant"

Le choc d'Allinges. Moins de deux semaines après l'accident d'Allinges, fin juin 2008, RFF détaillait une liste de propositions pour sécuriser les passages à niveau. Ce rapport prévoyait notamment la suppression, sur cinq ans, des 68 intersections les plus dangereuses car coupant des routes nationales, et de faire disparaître, en dix ans, 363 passages "préoccupants".

allinges accident car TER SNCF MAXPPP 930620

© MAXPPP

C'est quoi un passage à niveau "dangereux" ? RFF se base sur deux critères pour déterminer la dangerosité des passages : l'intensité du trafic routier et ferroviaire ainsi que les antécédents d'accidents. D'autres critères locaux, comme la présence de piétons ou le manque de visibilité, peuvent entrer en jeu.

"Sur la base de ces deux critères, un premier rapport été rendu en 1997. Il recensait près de 450 passages à niveau dangereux. Depuis, certains ont été améliorés, voire supprimés et la liste a évolué. En 2008, ce sont donc 363 passages à niveau dangereux qui ont été totalisés", détaille Christophe Piednoël, directeur de la communication de Réseau Ferré de France, interrogé par Europe1.fr.

Où en sont les travaux ? Depuis l'accident d'Allinges, 189 passages à niveaux considérés comme dangereux ont donc été supprimés, dont dix en 2011. Mais seule la moitié du chemin a été parcourue. RFF prévoit que 174 autres passages seront abandonnés dans les prochaines années. "La situation devrait être réglée avant fin 2015 pour 27 d'entre eux. Des études sont en cours pour planifier les budgets et les travaux des 147 passages à niveau restants", assure Christophe Piednoël.

Comment rendre un passage à niveau plus sûr ? Plusieurs solutions permettent de résoudre les problèmes de dangerosité des passages à niveau. "Parfois on va supprimer complètement le passage en le remplaçant par un pont ou un tunnel. Dans d'autres cas,  il suffit de contourner le passage à niveau", explique ce spécialiste.

Et le passage d'Allinges ? Au procès, qui s'est ouvert mercredi, RFF et la SNCF sont poursuivis pour n'avoir pas suffisamment tenu compte de la dangerosité du passage à niveau d'Allinges pour les autocars et les poids-lourds, qui mettaient un temps trop long à le traverser au regard du délai de fermeture des barrières. Pourtant, ce passage n'était à l'époque pas considéré comme dangereux. "Il n’était en effet pas considéré comme dangereux, tout simplement parce que depuis sa création en 1950, aucun accident n'avait été recensé", rappelle Christophe Piednoël.

Il figure désormais sur la liste des intersections à supprimer en priorité et les travaux devraient être terminés à la fin de l'année 2013, voire au début 2014. Une route de contournement doit être construite et le franchissement de la voie ferrée se fera par un pont. Pour le moment, seuls des panneaux interdisent aux cars, aux caravanes et aux poids-lourds de franchir le passage.