Passages à niveau, la sécurité en question

  • A
  • A
Passages à niveau, la sécurité en question
L'accident survenu près de Rennes provoque des interrogations sur la sécurité des passages à niveau.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'accident survenu mercredi près de Rennes provoque des interrogations. Europe1.fr fait le point.

Sont-ils assez sûrs ? La collision entre un camion et un TER près de Rennes relance la polémique sur les passages à niveau. Ceux-ci ne seraient pas assez sûrs et Réseau ferré de France, RFF, a été la cible de critiques jeudi, notamment de la part de syndicats de la SNCF.

Le maire de Saint-Médard, la ville où s'est produite l'accident, a rappelé sur Europe 1 que le passage à niveau n'était "même pas classé comme préoccupant par RFF alors qu'il y avait eu des accidents", dont l'un avait fait 40 blessés en 2007. "La situation doit être revue complètement", a-t-il affirmé. Du côté de RFF, on affirme que la visibilité avait déjà été améliorée. Europe1.fr fait le point sur cette question polémique.

Combien de passages à niveau en France ? Il existe 18.000 passages à niveau en France, dont 14.000 sont actifs, précise RFF à Europe1.fr. Il en existe plusieurs types : avec un panneau stop, des feux, des doubles barrières ou des demi barrières.

Combien d'accidents par an ? Au 31 août 2011, RFF recensait 69 collisions sur des passages à niveau, ayant causé 15 morts. Pour l'année 2010, ce sont 109 collisions qui ont causé 25 décès. Pour RFF, 98% des accidents sont "dus au non-respect du code de la route". "En dix ans, on a baissé de 50% les décès" dus aux accidents sur des passages à niveau, se défend l'entreprise.

Quelle politique de sécurité ? 216 passages à niveau ont été classés "prioritaires", en raison de leur fréquentation ou de leur situation. Entre 2008 et 2013, RFF investit 13 milliards d'euros. Le gestionnaire du réseau ferré affirme pratiquer une politique de suppression des passages à niveau. Pour les moins fréquentés, une route de déviation peut être mise en place.

Pour les autres, il faut construire un "dénivelé", c'est-à-dire un pont ou un souterrain passant au-dessus ou en-dessous de la voie ferrée. Des travaux qui coûtent "de 5 à 15 millions d'euros" pour chaque passage. En 2010, cent passages à niveau ont été supprimés. Une centaine d'autres devraient être supprimés en 2011.

Et à Saint-Médard ? Le passage à niveau de Saint-Médard-sur-Ille ne figurait pas dans la liste des passages prioritaires. Situé "au milieu d'une côte", dans le virage de la route, après une courbe de la voie ferrée, il avait pourtant déjà été le théâtre d'un accident en 2007, qui avait fait 40 blessés. Le trafic y est très important, avec "un camion toutes les 5 ou 6 minutes", selon le maire.

Après cet accident, "la visibilité a été amélioré", affirme RFF, précisant avoir ajouté un feu orange et des panneaux de signalisation. Pas suffisant pour le maire de la commune, qui a jugé qu'un tunnel ou qu'un pont pourrait être construit à cet endroit.