Pas de rue Robespierre à Paris

  • A
  • A
Partagez sur :

Maximilien de Robespierre n'aura pas de rue ou de place à son nom dans la capitale, la majorité du Conseil de Paris ayant voté contre la demande présentée par Ian Brossat, président du groupe PC-PG. L'élu communiste a défendu sa proposition visant à honorer "la figure la plus connue de la Révolution, celui qui le premier a parlé de 'Liberté, Egalité, Fraternité', celui qui s'est prononcé contre l'esclavagisme, pour le vote des juifs".

La première adjointe, Anne Hidalgo, a répondu que "le sujet restait non consensuel", parce que Robespierre "est aussi l'homme de la Terreur". Elle a rappelé qu'après la guerre, la Ville de Paris avait attribué une place à Robespierre (du côté de la rue St Honoré) pour la débaptiser dès 1950.

Peu avant, le Conseil avait voté à l'unanimité le projet de donner le nom de Louis Aragon à la petite place triangulaire de la pointe ouest de l'Ile-Saint-Louis.