Pas de portrait de Pétain à Gonneville

  • A
  • A
Pas de portrait de Pétain à Gonneville
@ MAXPPP
Partagez sur :

La mairie doit décrocher ce portrait, jugé contraire à "la neutralité du service public".

Afficher le portrait du maréchal Pétain dans une mairie est interdit. C’est ce qu’a confirmé le tribunal administratif de Caen mardi, en obligeant le maire de Gonneville-sur-Mer, commune du Calvados, à retirer le portrait de l’Hôtel de ville.

D’après la décision administrative, un tel affichage est contraire à "la neutralité du service public".

Une présence dénoncée par la Licra

En janvier dernier, le maire de Gonneville-sur-Mer, Bernard Hoyer (sans étiquette), avait décidé de maintenir ce portrait, malgré la dénonciation de la présence par la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra). Depuis plusieurs décennies, la photo de Pétain trônait en effet aux côtés de plusieurs chefs de l’Etat français.

La décision du maire avait alors été contestée par le préfet de Basse-Normandie, Christian Leyrit, qui avait rappelé au maire que le régime de Vichy avait "permis ou facilité la déportation à partir de la France de personnes victimes de persécutions antisémites". Le portrait avait ensuite été retiré des murs de la mairie le temps de la procédure.

De leur côté, deux adjoints aux maires s’étaient prononcés pour le retrait de ce portrait. Le premier adjoint au maire, Jean-Claude Bosquain, avait d’ailleurs perdu son mandat d’adjoint en conseil municipal en juin dernier, après cette prise de position.