Pas assez suivis, ils attaquent Pôle emploi

  • A
  • A
Pas assez suivis, ils attaquent Pôle emploi
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des chômeurs réclament des indemnisations en réparation du préjudice subi en raison d'une absence d'accompagnement.

Cinq chômeurs s'estimant insuffisamment suivis par Pôle emploi déposeront vendredi une requête devant le tribunal administratif de Paris pour obtenir des indemnisations allant de 50.000 à 300.000 euros, a-t-on appris auprès d'un de leurs avocats. Début juillet, ces demandeurs d'emploi, soutenus par la CGT-chômeurs, avaient réclamé les mêmes sommes dans un recours préalable auprès de Pôle emploi, "qui l'a refusé", a indiqué à l'AFP Me Emilie Videcoq.

"En conséquence, nous demanderons vendredi au tribunal administratif des indemnisations allant de 50.000 à 300.000 euros en réparation du préjudice subi en raison d'une absence d'accompagnement de Pôle emploi, qui a manqué à ses obligations de service public", a-t-elle expliqué.  Selon l'avocate, cette démarche est "totalement inédite". Les avocats s'appuient sur le code du travail, qui définit les missions du service public de l'emploi, et sur le principe de "droit à l'emploi" qui figure dans de nombreux textes, parmi lesquels la déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen.

"Confiante", Me Videcoq estime que cette démarche a "de grandes chances d'aboutir" car "les dysfonctionnements" sont, à son sens, "incontestables".  Sollicité par l'AFP, Pôle emploi n'a pas réagi dans l'immédiat.