Paris suspects : l'expert valide la tricherie

  • A
  • A
Paris suspects : l'expert valide la tricherie
Partagez sur :

HAND - Le pré-rapport d'expertise conclut à "une carence volontaire" du niveau de jeu.

L'expert a parlé. Chargé d'analyser le comportement de certains handballeurs lors du match opposant Cesson-Sévigné à Montpellier (31-28), le 12 mai 2012, le spécialiste a conclu à "une carence volontaire" du niveau de jeu. Le pré-rapport d'expertise vient donc confirmer les soupçons dans l'affaire des paris illégaux dans laquelle plusieurs joueurs sont inquiétés. En d'autres termes, le rapport d'expertise valide l'hypothèse de la tricherie des joueurs montpelliérains. Les avocats des joueurs dénonce pour leur part un document peu "sérieux", selon eux.

>> Karabatic échappe à toute suspension

Le comportement de joueurs passé au peigne fin. Ce pré-rapport de 45 pages, rédigé par l'expert en physiologie Pierre Sallet, devait étudier à partir de vidéos les comportements et le jeu des joueurs. Objectif : mettre en lumière une "éventuelle carence volontaire intra et/ou interindividuelle du niveau de jeu pendant la première période de cette rencontre".

Michael Guigou, seul joueur pas concerné. Selon lequipe.fr, l'expert a bien relevé l'anormalité du comportement de la quasi-totalité des joueurs héraultais lors de la première mi-temps du match, remporté 31-28 par Cesson-Rennes face au champion de France de l'époque. Seul Michael Guigou, capitaine de Montpellier et pilier de l'équipe de France échappe aux suspicions de tricherie. L'international serait en effet le seul à avoir joué à un niveau de jeu conforme à ses qualités.

Un véritable élément de preuve ? Me Luc Abratkiewicz, avocat de l'un des joueurs impliqués, évoque un document "farfelu" au micro d'Europe 1. "Je crois que c'est une première en France. La justice pénale n'utilise pas de moyens de preuves farfelus", affirme l'avocat. "C'est impossible de poser un modèle mathématiques sur une rencontre sportive. Le sport c'est un enjeux et souvent des actions collectives dans un rythme effréné, surtout en handball. Il peut parfois arriver qu'un joueur perde le ballon et que, pour autant, le match ne soit pas truqué", poursuit-il.  "Si on demandait demain à cet expert de faire une analyse de tous les matchs de sport collectif, on aurait des matchs truqués à 99%. Tout ceci n'est vraiment pas sérieux", assène encore Me Abratkiewicz.

Me Mickaël Corbier, l'avocat de Nikola et Luka Karabatic, qualifie quant à lui ce pré-rapport de "farce". "C'est le comportement d'un seul joueur en terme statistiques" qui est remis en cause dans les conclusions du pré-rapport. Ce joueur ne ferait pas partie des mis en examen. L'avocat ajoute qu'il procédera à "des commentaires dans les jours qui viennent".

Le document final remis dans un mois. Les avocats des joueurs doivent désormais déposer leurs commentaires et critiques du pré-rapport auprès de l'expert. Ils peuvent également demander une nouvelle expertise avant l'établissement du document final, d'ici un mois. Au total, 13 personnes, dont cinq joueurs de Montpellier et deux ex-Montpelliérains transférés au PSG cet été, ont été mis en examen pour escroquerie aux dépens de la Française des Jeux dans cette affaire.

>> A lire - Match truqué : qui sont les suspects ?