Paris sportifs : l'Arjel tire la sonnette d'alarme

  • A
  • A
Paris sportifs : l'Arjel tire la sonnette d'alarme
@ Jean Francois FREY/MaxPPP
Partagez sur :

EXCLU E1 - Le gendarme des jeux en ligne lance une campagne de prévention pour les joueurs et les sportifs.

L’INFO. C’est un secteur qui ne connaît pas crise. Portés par une croissance de 20% par an, les paris sportifs sont en plein essor en France. Pour inciter les joueurs à la prudence, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), chargée de surveiller cette activité, dévoile mercredi une campagne de prévention des risques. Des spots radio et des affiches mettront ainsi en garde, au début du mois de janvier, les joueurs qui seraient tentés par des sites de paris illégaux, mais aussi les sportifs, qui seraient tentés de truquer leurs matches.

Tous les sports concernés. Le phénomène des matches truqués, qui accompagne la vogue des paris en ligne, touche tous les pays et toutes les disciplines. Rien qu’en football, les officiels font état de 200 à 400 matches faussés chaque année. Michel Platini, le président de l’UEFA, ne nie pas le problème. "On a des officiers d’intégrité dans chaque fédération pour travailler ensuite avec la police de chaque pays", expliquait-il récemment sur Europe 1.

Les petites compétitions très exposées. Reste que l’essentiel des matches truqués se déroulent loin de toute surveillance. Ils concernent, par exemple, des matches de football au Kazakhstan, des rencontres de 3e division espagnole ou du championnat chypriote. Les sportifs participant à des petites compétitions de judo, de ski ou de tennis sont également très exposés aux sollicitations véreuses. En effet, avec la crise, des athlètes qui peinent à gagner leur vie peuvent être tentés par des réseaux mafieux leur proposant de perdre volontairement, contre de l’argent.

Les sportifs risquent gros. Avec sa campagne de prévention, l’Arjel tient ainsi à rappeler aux sportifs qu’il leur est interdit de parier, ce que les handballeurs de Montpellier, inquiétés par la justice pour avoir parié sur leur propre défaite, ont récemment appris à leurs dépens. Mais l'Autorité rappelle aussi qu’en cas de corruption, les sportifs peuvent être non seulement suspendu à vie mais aussi être jugés au pénal et risquer jusqu’à deux ans de prison. Pour éviter cela, les fédérations françaises peuvent elles-mêmes vérifier que leurs sportifs ne parient pas sur leurs propres matches.  

L’Arjel scrute les paris à la loupe. De son côté, l’Autorité de régulation des jeux en ligne a renforcé ses moyens de surveillance des paris. Dans ses locaux parisiens ultra-sécurisés, qu' Europe 1 a pu visiter en exclusivité, elle stocke au sein de coffres-forts informatiques plus de 50 millions de données sensibles, telles que l’identité des joueurs, le montant des mises ou le détail des virements bancaires. Des logiciels informatiques très pointus permettent de repérer en temps réels les matches sur lesquels les paris pourraient avoir été truqués.

Toute mise suspecte est détectée. "Tous les jours, les contrôleurs de l’Arjel ont à leur disposition des tableaux avec des clignotants qui montrent si les indicateurs sont dans des valeurs moyennes", explique Jean-François Vilotte, le président de l’Arjel, au micro d’Europe 1. Si des mouvements sont suspects, une alerte apparaît automatiquement.  "On regarde s’il y a des facteurs d’explication. Et si on demeure perplexes, on saisit l’autorité judiciaire", souligne-t-il.  "Manipuler une compétition en lien avec des phénomènes de corruption est un délit pénal", rappelle Jean-François Vilotte. Un délit passible, lui, de cinq ans d’emprisonnement.

123, sur le même sujet

PORTRAIT-ROBOT - Qui joue de l'argent en ligne ?

ZOOM - Comment traquer un match truqué ?

Toute mise suspecte est détectée.