Paris: le trafic s'intensifiera à la rentrée

  • A
  • A
Paris: le trafic s'intensifiera à la rentrée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les voitures ne seront plus les bienvenues sur les voies sur berge. Les travaux débutent à la rentrée.

Non, Paris-Plages ne s'installe pas toute l'année sur les berges parisiennes. Pour autant, sitôt la parenthèse estivale close - le 20 août -, les automobilistes ne retrouveront pas le plaisir de circuler sur les voies sur berge, ces voies rapides qui permettent de traverser la capitale d'ouest en est.

Feux tricolores rive droite

La Ville de Paris s'est lancée dans une remodélisation de sa circulation routière. Finies, rives droite et gauche, la profusion de voiture. La mairie compte rendre, en partie, les berges aux piétons.

Cela commencera dès septembre avec les voies rive droite. La voie Georges Pompidou va être équipée de quatre feux tricolores au niveau de l'île Saint-Louis (en orange sur la carte ci-dessous), avec passages pour piétons devant chacun, détaille Le Parisien jeudi.

paris, berges, circulation

© EUROPE1.FR

La capacité de voirie sera réduite de 20% ajoute le quotidien. Or sur ce secteur, ce sont entre 100 et 399 véhicules qui circulent par heure. Deux autres feux seront installés rive droite, à hauteur du jardin des Tuileries et du pont d'Iéna, plus à l'ouest.

Promenade piétonne rive gauche

Rive gauche, "c'est pire", diront les automobilistes. 2,5 kilomètres de voies rapides vont tout simplement être supprimées (en rouge sur la carte). Entre le pont de l'Alma et le pont Royal, la voie express va devenir une promenade 100% piétonne, avec éventuellement des pistes de ski de fond et d'athlétisme, et des installations temporaires.

Il s'agit d'une transformation majeure prévue pour le printemps 2013 sur des voies où passent aujourd'hui plus de 700 véhicules à l'heure. Prévue initialement pour septembre prochain, le projet de la Ville, initié par les socialistes, avait subi un coup de frein en décembre avec le veto du Premier ministre d'alors, François Fillon. Mais les victoires présidentielle et législatives ont remis les choses dans l'ordre pour la Mairie de Paris. Le chantier est reparti et verra donc le jour... au grand dam de nombreux automobilistes.