Pâques : paroles de blogueurs catho

  • A
  • A
Pâques : paroles de blogueurs catho
@ Max PPP
Partagez sur :

En ce week-end pascal, Europe1.fr a interrogé des blogueurs catholiques sur leur foi.

Les catholiques célèbrent Pâques, la plus importante fête religieuse, dans le monde entier. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ. Qu'est-ce qu'être catholique pratiquant en 2012 ? Europe1.fr a demandé à quelques blogueurs de s'exprimer sur leur foi.

> "Quand on est amoureux, on veut passer du temps avec celle qu'on aime" 

Edmond Prochain (@edmonprochain), blogueur à Paris. "Etre catholique pratiquant pour moi, c'est être en cohérence avec ma foi. C'est-à-dire prier et aller à la messe tout simplement. Quand on est amoureux, on veut passer du temps avec celle qu'on aime. C'est un peu pareil avec la religion. La pratique, c'est la suite logique. Plus je m'y consacre, plus ça devient important pour moi. Dans un monde qui va de plus en plus vite, ce n'est pas évident mais parfois, il suffit d'une petite demi-heure. Prendre le temps de s'arrêter, ça fait du bien. On peut vite être prisonnier de son rythme de vie. Être catholique pratiquant, c'est en fait donner du temps gratuitement à Dieu. On ne pratique pas la foi pour trouver une consolation, une transe. Pratiquer, c'est juste un geste d'amour".

>>> Son blog est à lire ici. 

> "Croire que l'homme n'est pas qu'un animal"

Marc Favreau (@marcfavreau), blogueur à Orléans. "Pratiquer sa foi, c'est croire que l'homme est en fait plus grand que ce qu'il fait dans sa vie quotidienne, que l'homme n'est pas qu'un animal mais qu'il a une lignée divine. C'est réussir à faire croire que dans notre vie quotidienne, leurs actes sont plus grands que ce qu'ils pensent. Être catholique pratiquant, c'est être attentif dans nos relations aux autres, ne pas rester indifférent face aux injustices. Un catholique ne peut pas être tiède. Ça ne veut pas dire sortir les drapeaux mais être plus conscient des réalités sociales. Le catholicisme se pratique aussi sur la Toile, en partageant sa foi et en étant surtout capable de l'assumer."

>>> Son blog est à lire ici. 

> "Un moment de grâce et d'amour"

Père Stéphane Lemaissin, du diocèse de Metz (@Lemessin). "Pratiquer, pour un catholique, c’est normal, naturel, c’est un besoin, un moment de grâce et d’amour. En fait, ce qui différencie un catholique pratiquant d’un catholique non pratiquant, c’est la manière de répondre à l’amour de Dieu. Totalement, tout en gardant sa personnalité, ses limites, ses envies, ou de manière partielle, quand on en a envie"

>>> Son blog est à lire ici.

> "Un chemin de croissance et de joie"

Zabou The Terrible, (@Zabou_pdlg), blogueuse à Paris. "Le dimanche matin n’est pas une obligation morale, la messe est un rendez-vous d’amour où nous sommes vraiment, chacun pour notre part, attendus. Comment ne pas nous y rendre ? La messe, la prière, le pardon, la charité : tous ces gestes, tous ces regards que nous posons ne sont que des apprentissages sur le chemin de celui qui nous a aimé le premier. Être catholique pratiquant, aujourd’hui, comme hier ou comme demain, c’est avant tout un chemin de croissance et de joie, vers la vie, vers le bonheur."

>>> Son blog est à lire ici.