Où envoyer les Bleus en vacances ?

  • A
  • A
Où envoyer les Bleus en vacances ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Europe1.fr fait une sélection qui devrait permettre à nos footballeurs-losers de se remettre.

Ce n’est pas parce qu’ils ont renoncé à leur prime qu’ils seront privés de vacances. Les Bleus ont bien besoin d’aller s’aérer la tête après la débâcle de la Coupe du monde.

Mettre une raclée à des Pingouins

Où envoyer les Bleus en vacances ?

© REUTERS

Destination : le Japon. Nos Bleus ont besoin de se défouler un peu après le terrible match contre les Bafana Bafana. Nous avons trouvé la solution : qu’ils prennent un vol direct pour Yokohama, au Japon, où ils pourront facilement se venger. L’aquarium "Sea Paradise" de la ville abrite une colonie de pingouins nains d’Afrique du Sud auxquels le personnel tente d’apprendre le football. Si là les Bleus n’arrivent pas à gagner, on ne peut plus rien faire pour eux.

Pleurer sur l’épaule de Tiger Woods

Où envoyer les Bleus en vacances ?

© REUTERS

Destination : les Etats-Unis. Avec l’équipe de France de football, le golfeur Tiger Woods est sûrement le sportif qui s’en est le plus pris plein la tête cette année. Après le scandale sur sa vie extra-conjugale, Tiger a connu un petit passage à vide sur les parcours de golf. Nous conseillons donc aux Bleus de le rejoindre sur le green de Pebble Beach aux Etats-Unis pour une séance de pleurnichage collectif, suivie d’excuses publiques. Les yeux dans les Bleus, les sportifs devraient se comprendre et peut-être même s’échanger quelques adresses.

Relativiser grâce à Kim Jong-Il

Où envoyer les Bleus en vacances ?

© REUTERS

Destination : la Corée du Nord. Et si on les envoyait à Pyonyang ? Une petite virée au pays du dictateur Kim Jong-Il pourrait faire le plus grand bien à notre équipe de France qui relativisera face au sort qui est réservé aux perdants. Le désamour entre les joueurs et les fans, au final, c’est pas si terrible que ça !

De la m… noire à la marée noire

Où envoyer les Bleus en vacances ?

© REUTERS

Destination : le Golfe du Mexique. Planqué derrière un masque et une combinaison étanche, le Bleu passera totalement inaperçu parmi les bénévoles qui s’activent depuis deux mois et demi pour tenter de sauver les milliers d’animaux menacés. Aussi sombres que l’avenir des joueurs, les eaux mazoutées du Golfe du Mexique ont bien besoin de paires de bras supplémentaires.