Où en est l'affaire Tarnac ?

  • A
  • A
Où en est l'affaire Tarnac ?
Le juge d'instruction en charge du dossier s'est dessaisi de l'enquête sur Tarnac. Europe1.fr fait le point.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le juge d'instruction en charge du dossier s'est dessaisi de l'enquête. Europe1.fr fait le point.

Il menait l'enquête depuis le début de l'affaire en novembre 2008. Le juge d'instruction antiterroriste Thierry Fragnoli a obtenu son dessaisissement mercredi après plusieurs mois de tensions avec les avocats des mis en examen du groupe de Tarnac. Europe1.fr fait le point sur l'avancement du dossier.

Qu'appelle-t-on l'affaire Tarnac ?

Neufs personnes sont soupçonnées d'avoir saboté quatre lignes de TGV dans l'Oise, l'Yonne et en Seine-et-Marne, entre octobre et novembre 2008. Julien Coupat et Yldune Lévy, présentés comme les cerveaux du groupe, ont reconnu s'être trouvé près d'une voie SNCF au moment d'un sabotage. "On a fait l'amour dans la voiture, comme plein de jeunes", se sont-ils justifiés.

Qui est soupçonné ?

Neuf personnes avaient été mises en examen en novembre 2008 pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et pour certains "destructions en réunion". Ils ont tous vécu ou fréquenté Tarnac, un petit village de Corrèze, dans une communauté autour de Julien Coupat et sa compagne, Yldune Lévy. Ces derniers ont passé respectivement six et deux mois en détention provisoire, tandis que les sept autres avaient été libérés au bout de quelques semaines.

En février dernier, un forgeron a brièvement été placé en garde à vue, soupçonné d'avoir fabriqué les crochets qui avaient servi aux sabotages. Il a été remis en liberté sans être poursuivi. Charles Torres venait d'ailleurs d'écrire au juge Fragnoli.

Qui va être chargé du dossier ?

Le juge Fragnoli avait été co-saisi en novembre 2008 avec deux autres juges du pôle antiterroriste du TGI de Paris. Mais le juge Edmond Brunaud a quitté ce pôle l'an dernier et le juge Yves Jannier doit lui aussi partir dans les prochains jours pour rejoindre le parquet de Pontoise, selon lemonde.fr. De nouveaux juges d'instruction devraient donc être nommés pour boucler l'enquête.