Otages libérés : "on pleure de joie cette fois"

  • A
  • A
Otages libérés : "on pleure de joie cette fois"
Les quatre otages enlevés à Arlit en 2010 ont été libérés mardi 29 octobre.@ DR
Partagez sur :

RÉACTIONS - Les proches des otages français libérés après trois ans de détention confient leur joie et leur soulagement.

Ils ont "du mal à y croire". Après trois ans d'attente, les proches des quatre otages Français retenus au Niger depuis 2010 ont appris leur libération. François Hollande en a fait l'annonce officielle, mardi, depuis l'ambassade de France à Bratislava, en Slovaquie, où il se trouve en visite. René Robert, le grand-père de Pierre Legrand a quant à lui été informé de la libération de son petit-fils par le président de la République en personne. Il raconte au micro d'Europe 1 ce moment d'émotion.

>> A lire - Les quatre otages d’Arlit ont été libérés

"Heureuse et émue". "C'est un énorme soulagement. On pleure autour de moi, mais on pleure de joie cette fois. Le soulagement est énorme", se réjouit René Robert au micro d'Europe 1. De son côté, la tante maternelle de Pierre Legrand s'est dite "heureuse et émue. On a tellement attendu... Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, merci", a-t-elle déclaré, des sanglots dans la voix. "Après trois ans, on a du mal y croire".

"Pas de mots pour exprimer ça". Pour sa part, Maud Larribe, fille de deux otages, Françoise Larribe, enlevée il y a trois ans puis libérée quelques mois plus tard, et Daniel Larribe, libéré mardi, n'a pas pu retenir ses larmes à l'annonce de la libération de son père. "C'est beaucoup de soulagement et beaucoup d'émotions. Je n'ai pas de mots pour exprimer ça. J'attends de le voir. Ça fait un peu trop longtemps que l'on attend ça, donc on verra", témoigne-t-elle, en larmes, au micro d'Europe 1. Pour rappel, Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe avaient été enlevés à Arlit le 16 septembre 2010, un enlèvement revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Françoise Larribe a également eu du mal à contenir sa joie et son émotion. "L'émotion est indescriptible, vous imaginez bien !", explique l'épouse de Daniel Larribe, qui avait elle aussi été enlevée mais libérée quelques mois après le rapt. "C'est un tsunami, on est complètement submergé", a-t-elle lâché au micro d'Europe 1. Claude Larribe, frère de l’otage libéré, assure lui aussi "se sentir plus léger. Il me tarde de le voir car c’est tellement lointain la dernière image de lui… Il me tarde de le voir pour le serrer dans mes bras."

René Robert espère que son petit-fils pourra "se reconstruire'" après trois années de "calvaire" :



Otages : "nous espérons voir  Pierre le plus...par Europe1fr

"Nous espérons le voir le plus vite possible". "Évidemment, ma première pensée est pour Pierre que nous espérons voir le plus vite possible. Je n'ai aucune information sur le moment auquel nous pourrons le retrouver. Je donne la priorité à sa fiancée et à ses parents pour qu'ils soient présents à sa descente d'avion quand il arrivera. Ensuite, nous le retrouverons comme on l'a toujours fait, à la maison", s'est réjouit le grand-père de Pierre Legrand.

"Je viendrai le voir à Paris". De son côté, Marie-Jo Dol, la mère de Thierry Dol va faire le voyage de Martinique pour accueillir son fils à Paris. "Je vais pouvoir serrer mon fils dans mes bras. Je ne pense pas que nous allons faire la fête pour l'instant. La fête viendra, mais après. Je n'ai pas eu mon fils au téléphone depuis trois ans et un mois. Je viendrai le voir à Paris", se réjouit-elle au micro d'Europe 1. Pour l'heure, les quatre salariés d’Areva se trouvent à l'aéroport de Niamey où ils doivent prendre un vol pour regagner la France. Ils sont attendus mercredi en France.

"Il va pouvoir se reconstruire". René Robert s'est par ailleurs montré confiant sur les capacités de son petit-fils à surmonter cette épreuve. "On nous dit qu'il est en bonne santé, qu'ils sont tous les quatre en bonne santé. On va pouvoir le vérifier, enfin. Depuis le temps qu'on nous le répète. Je ne doute pas qu'il sera en bonne santé et qu'il va pouvoir se reconstruire après ses trois années de calvaire", a-t-il commenté. Selon l'entourage de François Hollande, l'état de santé des quatre otages est "correcte".

"Solidaire envers les autres otages". Le grand-père de Pierre Legrand a également témoigné son soutien aux autres Français toujours retenus en otage. "Je veux avoir une pensée pour les autres familles, tous les otages et vos collègues qui sont en Syrie. C'est à eux que je pense, parce que je souhaite qu'ils ne vivent pas ce calvaire, cette attente interminable, ce décompte qui n'en finit pas de se dérouler", a-t-il confié sur Europe 1. Sept autres Français restent encore détenus dans le monde à ce jour.

sur le même sujet

RÉCIT - Comment s'est passée la libération des otages
L'INFO - Les quatre otages d'Arlit ont été libérés
SECURITÉ - Areva avait été prévenue d'un risque
ARGENT - Aqmi réclamait une rançon exorbitante
DOCUMENT - Aqmi a une vidéo de 4 otages français
LOBBYING - L'action "coup de poing" des Legrand