Orange et Free unis pour la fibre optique

  • A
  • A
Orange et Free unis pour la fibre optique
La mise en place du très haut débit a pris du retard.
Partagez sur :

Les opérateurs concurrents cofinanceront la fibre optique dans les zones peu peuplées.

En zone rurale ou dans les petites agglomérations, l’acheminement de la fibre optique, qui permet l’Internet à très haut débit, représente un investissement lourd, difficile à amortir. C’est pourquoi France Télécom et Free ont décidé jeudi de s’associer pour mettre en place le réseau en se partageant les coûts.

Cet accord, qui porte à l’horizon 2020, concernera 5 millions de foyers dans environ 1.300 communes. Les deux entreprises ont toutefois refusé de s’exprimer sur les modalités financières de leur entente.

Le cofinancement encouragé

Le gouvernement presse depuis quelques mois les opérateurs de développer les réseaux de fibre optique, qui ont pris du retard. La nouvelle réjouit donc le ministre de l’Economie numérique Eric Besson qui, dans un communiqué, appelle les autres opérateurs à s’inspirer de cet accord.

"Je souhaite que d’ici la fin de l’année, les quatre principaux opérateurs aient signé des accords de coinvestissement dans les zones les moins denses du territoire ", a-t-il annoncé, avant de rappeler l’objectif de deux millions de foyers équipés d’ici fin 2011.

En février, France Télécom s’était engagé à consacrer deux milliards d’euros d’ici 2015 au déploiement de la fibre optique. Free avait quant à lui promis un investissement d’un milliard d’euros d’ici 2012.

Ce n’est pas la première fois que les deux opérateurs concurrents s’allient. En mars, France Télécom a accepté que Free, qui se lancera dans le mobile en 2012, utilise ses réseaux mobiles pour garantir une couverture nationale et un accès à la 3G.