Orages : la Dordogne se réveille d'une nuit difficile

  • A
  • A
Orages : la Dordogne se réveille d'une nuit difficile
De violentes chutes de grèle se sont abattues sur la Dordogne, dans la nuit de vendredi à samedi.@ Maxppp
Partagez sur :

De fortes chutes de grêle se sont abattues sur le département. Quelque 2.000 foyers étaient privés d'électricité samedi midi.

Le bulletin. L'alerte orange pour risques d'orages violents a été levée dans les dix départements allant du Centre au Nord-est de la France, dans laquelle elle était encore en vigueur, selon le bulletin de Météo-France publié samedi à 05h10. Initialement lancée dans 33 départements, vendredi soir, l'alerte était jusque là maintenue dans les régions Champagne-Ardenne et la Lorraine, ainsi que dans les départements suivants: Aisne, Allier, Côte-d'Or, Nièvre et Yonne. Les averses orageuses qui peuvent perdurer de la Bourgogne à la Lorraine ne justifient plus le maintien de la vigilance orange orages, indique Météo-France qui note dans son bulletin que depuis "05h00, les orages quittent le pays par la frontière allemande."

Les orages. Les orages violents annoncés à partir de vendredi soir ont tout de même frappé de manière fugace et très localisée l'Aquitaine, épargnant le littoral mais touchant plus durement la Dordogne, provoquant des dégâts aux habitations et cultures, sans faire de victimes. Les cellules orageuses ont donné par place des averses de pluie de 30 à 50 mm sur une heure dans le Sud-Ouest et de nombreuses chutes de grêles, selon Météo France. En Dordogne, où selon des témoins des grêlons de la taille de cerises sont tombés sur Périgueux et dans l'est, le service d'incendie et de secours a totalisé plus de 300 interventions, dont une cinquantaine, principalement pour des arbres arrachés, couchés sur les voies, des toitures ou vérandas arrachées ou endommagées par la grêle, des habitations inondées. Quelque 2.000 foyers étaient encore privés d'électricité samedi midi.





Le reste de la région épargné. En Gironde, le service d'incendie et de secours a recensé une trentaine d'interventions liées à l'épisode d'orage et de grêle, essentiellement pour des caves inondées. En Charente, les orages ont entraîné peu d'interventions des secours, mais deux incendies dans la nuit, dont la foudre est probablement l'origine: l'un dans un pavillon inoccupé à Mouthiers-sur-Bohême, l'autre qui a détruit une tour du château de Bonetève à Pressignac et mobilisé près de 40 pompiers. En Corrèze limitrophe de la Dordogne, les pompiers comptaient vers 23H30 après le passage de l'épisode moins d'une demi-douzaine d'interventions, notamment pour des arbres sur la voie, en Haute-Vienne une dizaine. Les Landes, le département le plus au sud concerné par l'alerte orange, ont elles aussi été épargnées, les pompiers ne recensant vers 22h30 pas d'interventions liées aux intempéries.