Orages : fin de l'alerte orange

  • A
  • A
Orages : fin de l'alerte orange
13 départements français sont placés en alerte orange orage vendredi.@ Capture Météo-France
Partagez sur :

MÉTÉO - L'alerte orange aux intempéries qui avait concerné jusqu'à 31 départements vendredi a été levée dans la soirée.

L'alerte levée. L'alerte orange aux intempéries qui avait concerné jusqu'à 31 départements vendredi a été levée dans la soirée, le Pays basque ayant le plus souffert avec des crues d'une rare violence qui ont fait un mort. Météo France a levé peu après 22 heures, son alerte orange qui concernait encore 16 départements à 19 heures. Une personne âgée a été tuée tandis que des dizaines d'autres ont dû être hélitreuillée, bloquées par une soudaine montée des eaux.

Les orages moins forts se décalent vers l'Est. Selon le dernier bulletin, l'activité orageuse s'est décalée et touche actuellement le nord du Jura et le sud de l'Alsace mais les orages sont moins violents. Lors de l'épisode orageux, des rafales de 107 km/h ont été relevées à Grenoble et "des cumuls importants de l'ordre de 40 litres/m2 ont été observés en Ardèche, selon Météo-France.  

Un mois de pluie en une nuit. Au Pays basque, "le maximum est derrière nous. La météo va s'améliorer dans le courant de la journée avec des pluies moins fortes", avait rassuré plus tôt sur France Bleu Pays basque le directeur de cabinet de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, Pascal Vion, où l'alerte "orages", a été levée ainsi que la vigilance orange "crues". A la mi-journée, la crue s'était déplacée de l'intérieur du Pays basque vers le littoral, où la Nive en crue se jette dans l'Adour à Bayonne. La mairie avait lancé par précaution une alerte à la population vivant en bordure de la Nive, notamment en raison du phénomène de marée, qui empêche l'évacuation des eaux vers l'Océan. En une nuit, l'équivalent d'un mois de pluie est tombé au Pays basque, entraînant une montée brusque des eaux.

Un homme décédé. Sept maisons de Mauléon étaient menacées vendredi soir par un glissement de terrain entraînant l'évacuation de 15 personnes, selon la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. A Cambo-les-Bains, 180 curistes ont été pris en charge pour la nuit par la mairie après l'inondation de leur centre. A Ostabat Asme, un homme âgé de 84 ans a été emporté par les eaux. Son corps a été retrouvé peu après 7 heures du matin, selon la préfecture. Selon le capitaine Nicolas Regerat, en charge du PC des secours à Saint-Jean-Pied-de-Port, cinq hélicoptères ont été mobilisés et 61 personnes ont été hélitreuillées ou évacuées de leurs habitations après une montée des eaux "très rapide". Mais de nombreux animaux et cultures n'ont pu être sauvés, en particulier 300 brebis, mortes noyées, et les vignobles d'Irouléguy ont été touchés par des glissements de terrain.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

PETIT DEJ' AU QUAI D'ORSAY - Fabius a rendez-vous avec... des présentateurs météo

SUR LE LAB - Laurent Fabius répond à la présentatrice météo sur Canal+

METEO - Premier semestre 2014 : le deuxième plus chaud en France depuis 1900

PARIS - Chaleur : Paris bat son record de 1880