Les intempéries font deux morts dans le Gard et en Ardèche

  • A
  • A
Les intempéries font deux morts dans le Gard et en Ardèche
Une mini-tornade a tué une personne dans l'Ardèche.@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDÉO - Une mini-tornade a fait un mort et quatre blessés en Ardèche. Dans le Gard, une femme a été tuée après la chute d'un arbre.

L'info. Une mini-tornade a fait un mort et quatre blessés dimanche après-midi dans un camping du sud de l'Ardèche, où une trentaine de caravanes et de tentes ont été touchées par des chutes d'arbres. Un homme de 50 ans, de nationalité française, a été tué, tandis que deux personnes ont été gravement blessées et deux autres plus légèrement, au camping de la Plage à Saint-Just-d'Ardèche, à la limite du département du Gard. La mini-tornade a frappé vers 16h, couchant tous les arbres et poteaux électriques du camping.

>> LIRE AUSSI : 16 départements en vigilance orange

Dimanche soir, 16 départements restaient en alerte orange par Météo-France pour les orages qui ont balayé le pays dans la nuit de samedi à dimanche, occasionnant quelques dégâts, blessés légers et coupures d'électricité, notamment en Aquitaine et Normandie.

Carte

Une femme tuée dans le Gard. Une femme a également été tuée dimanche par la chute d'un arbre provoquée par les intempéries dans un camping de Saint-Paulet-de-Caisson, dans le Gard, a indiqué la gendarmerie, confirmant une information de Midi Libre. Selon le site internet du quotidien régional, un bébé a été blessé et pris en charge par les secours, tandis que 45 campeurs ont été évacués lors d'un violent orage.



60.000 impacts de foudre. Les phénomènes les plus violents ont été observés en Aquitaine et en Normandie où de la grêle, accompagnée de vents violents, ont entraîné de nombreuses interventions des pompiers. Au total, plus de 60.000 impacts de foudre ont été recensés en 24 heures sur le territoire, selon l'Observatoire français des tornades et orages violents et son site en ligne Keraunos.



En Aquitaine. Quelque 18.000 foyers étaient privés d'électricité dimanche à  7h, mais à midi il n'en restait plus que 7.000 en Gironde et 1.500 en Dordogne. 150 techniciens d'ERDF et des salariés d'entreprises spécialisées sont à pied d'oeuvre pour rétablir le courant dans la majorité des foyers d'ici la fin de journée. Selon ERDF, des chutes de branches et d'arbres ainsi que des impacts de foudre sur les lignes électriques aériennes sont responsables de ces coupures. 

Un festival évacué. Ces forts coups de vents accompagnés de grêle ont également interrompu le Festival de jazz de Saint-Emilion (Gironde) où près de 1.000 personnes ont dû évacuer les lieux samedi soir dans la précipitation. Les concerts prévus dimanche ont été annulés. En Dordogne, le Festival du Grand Souk a lui été annulé à la dernière minute avant la prestation attendue de Vanessa Paradis à la suite de la chute de grêlons de la taille d'une balle de ping-pong. Une dizaine de personnes ont été légèrement blessées par la grêle, pour certaines avec des plaies recousues sur place.



Des scouts blessés par la foudre.  De nombreux foyers ont également été déconnectées en Haute-Vienne, en Corrèze et en Charente. En Charente-Maritime, six scouts de France de l'Oise, qui étaient en bivouac sur la commune de Saint-Simon de Pellouaille, ont été légèrement brûlés aux jambes par la foudre. Les pompiers, appelés à 5h30, les ont évacués vers le Centre hospitalier de Saintes. En Gironde, trois camps de scouts, soit près de 130 personnes, avaient été évacués préventivement durant la nuit.

En Seine-Maritime, près de 200 habitations et locaux professionnels ont subi des infiltrations d'eau et des dizaines de véhicules ont été abîmés dans la nuit de samedi à dimanche par des grêlons approchant parfois la taille d'une balle de tennis.

Trafic SNCF perturbé sur l'axe Bordeaux-Toulouse. Par ailleurs, la SNCF a annoncé dimanche un trafic des TGV et des Intercités très perturbé dans les deux sens sur l'axe Bordeaux-Toulouse, en raison d'un incident d'alimentation électrique. Les trains circulent, en alternance, sur une seule voie et d'autres ont été supprimés ou partiellement limités. Des retards de 30 à 60 minutes sont à prévoir pour les trains circulant dans ce secteur.