Orages, pluies, inondations : quatre départements en vigilance orange

  • A
  • A
Orages, pluies, inondations : quatre départements en vigilance orange
Météo France a placé trois départements en vigilance orange jeudi.@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

MÉTÉO - Le Finistère, la Loire-Atlantique et le Morbihan sont en alerte orages. Les Pyrénées-Atlantiques en alerte pluie-inondations.

Météo France a placé trois départements de l'Ouest en vigilance orange pour des orages jeudi matin, ainsi qu'un quatrième en alerte orange pluies-inondations. Le Finistère, la Loire-Atlantique et le Morbihan vont connaître une "situation orageuse d'été pouvant générer de violents orages nécessitant une vigilance particulière", qui court à partir de jeudi après-midi, à 16 heures. Les Pyrénées-Atlantiques sont elles placées sous surveillance aux fortes pluies et inondations.

De gros grêlons pourraient tomber. "Certaines cellules orageuses seront virulentes et génèreront des phénomènes parfois violents, à savoir une forte activité électrique, des chutes de grêle localement fortes (avec grêlons de gros diamètre), des rafales de vent de l'ordre de 80 km/h et des averses de pluie de forte intensité pouvant atteindre 40 à 50 mm en peu de temps", prévient Météo-France. "Ces violents orages sont susceptibles de provoquer localement des dégâts importants. Des vies et des biens peuvent être, localement, mis en danger", précise l'institution.

>> LIRE AUSSI - Comment se forment les grêlons ?

Jusqu'à 22 heures. La fin de l'événement est prévue vers 22h00, toujours de même source. "Sur une grande partie de la France la situation météorologique reste favorable aux développements orageux. Particulièrement sur le sud Bretagne et la Loire-Atlantique, avec l'échauffement diurne, des nuages instables vont se développer à partir de la mi-journée. Ils évolueront rapidement jusqu'à l'orage dans la zone de convergence de vent qui va se créer," expliquent les météorologistes. Pour ces derniers, "ces cellules orageuses se déplaceront lentement, car il y a peu de flux en altitude. Ce caractère stationnaire des cellules sera un caractère aggravant pour les cumuls de pluies envisagés".

>> LIRE AUSSI : Les intempéries font deux morts dans le Gard et en Ardèche