On vit plus vieux, mais la santé ne suit pas

  • A
  • A
On vit plus vieux, mais la santé ne suit pas
@ Reuters
Partagez sur :

L'espérance de vie augmente mais celle en bonne santé stagne, selon une étude européenne.

Plus vieux mais pas mieux portant. Depuis 60 ans, l'espérance de vie a prodigieusement grimpé en Europe et notamment en France. D'après l'Insee, les petites filles françaises qui naissent aujourd'hui peuvent ainsi espérer vivre 84,1 ans et les garçons 78,5 ans, contre respectivement 69,2 ans et 63,4 ans en 1950. Mais si l'on vit plus vieux, on ne reste pas en bonne santé beaucoup plus longtemps selon une enquête de l’Action Conjointe Européenne sur les espérances de vie en santé dévoilée mercredi.

Santé : des indicateurs à la traîne. L'espérance de vie des Européens aujourd'hui âgés de 65 ans a ainsi augmenté de 1,3 an pour les hommes et de 1,2 an pour les femmes depuis 2005. Mais dans le même temps, l'espérance de vie "sans incapacité" a stagné : +0,2 an pour les hommes et même -0,2 an pour les femmes.

Résultat : les hommes européens de 65 ans peuvent en moyenne espérer vivre 17,4 années supplémentaires mais seulement 8,4 sans que leur activité soit limitée et 7 années sans maladie chronique. Chez les femmes, l'écart est encore plus marqué : sur les 20,9 années qu'elles peuvent espérer encore vivre à 65 ans, il ne leur reste que 8,6 années sans incapacité et 7,8 années sans maladie chronique.

Moins d'incapacités pour les hommes français. La France n'échappe pas à ce tableau d'une Europe qui vieillit en mauvaise santé : l'espérance de vie sans incapacité n'a avancé que de 0,3% entre 2005 et 2011 pour les femmes âgées de 65 ans, ce qui n'est pas jugé "significatif". Elle atteint alors 74,8 ans pour une espérance de vie totale de 88,2 ans. Chez les hommes, les progrès sont un peu mieux et même meilleurs que la moyenne européenne : l'espérance de vie sans incapacité a gagné 1,2 an. Résultat : ils peuvent espérer vivre jusqu'à 83,7 ans mais ils devraient commencer à souffrir d'incapacités à partir de 73,9 ans.

L'espérance de vie sans maladie chronique est, elle, encore plus basse : 71,3 ans pour les hommes aujourd'hui âgés de 65 ans (contre 72 ans en moyenne dans l'UE) et 82,8 ans pour les femmes (dans la moyenne).

… mais la perception d'une meilleure santé. Paradoxalement, un autre indicateur a augmenté plus vite que les autres en Europe : "l'espérance de vie en bonne santé perçue". Depuis 2005, celle-ci a progressé de 1,5 an chez les hommes et 1,6 an chez les femmes pour atteindre 71,6 ans dans les deux cas. Les Français se sentent même mieux plus longtemps : jusqu'à ans 72,6 ans pour mesdames et 70,9 ans pour messieurs.