"On a été énormément secoués"

  • A
  • A
"On a été énormément secoués"
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Un passager raconte les turbulences à bord d'un vol Hanoï-Paris, la nuit dernière.

"Quand ça s’est arrêté, j’ai regardé ma femme, elle n’était plus là". Un des passagers du vol Hanoï-Paris, qui a subi de fortes turbulences, la nuit dernière, témoigne en exclusivité sur Europe 1 et raconte la peur qu'il a eue à bord d'un Boeing 777 de la compagnie Vietnam Airlines. L'avion, qui assurait un vol Hanoï-Paris, a été victime d'un trou d'air au-dessus de la Russie, la nuit dernière. Il a atterri mercredi matin, à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle avec 30 personnes blessées.

"Ca a été très rapide, une turbulence a démarré et d’un seul coup, on a été énormément secoués" raconte t-il :

"Quand ça s’est arrêté, j’ai regardé ma femme, elle n’était plus là (…), je l’ai retrouvée cinq mètres plus loin, elle était passée par-dessus une femme et elle était tombée sur un homme derrière" poursuit le passager, encore sous le choc.

Neuf personnes hospitalisées

Au total, trente personnes ont été blessées à bord de ce vol Hanoï-Paris de la compagnie Vietnam Airlines. Des turbulences, intervenues 2h30 après le décollage, sont à l'origine de l'incident, précise la compagnie Vietnam Airlines, jointe par Europe1.fr. Le Boeing 777 a été victime d'un trou d'air au-dessus de la Russie, aux alentours de 23h55. "En raison des turbulences, le commandant de bord a demandé aux passagers de mettre leur ceinture. Certains ne l’ont pas fait et ont été blessés" précise la compagnie.

Parmi les 30 blessés, neuf personnes, six passagers et trois membres du personnel navigant, ont dû être transportées à l'hôpital Robert-Ballanger, en Seine-Saint-Denis. "Leur état ne suscite aucune inquiétude", assure Vietnam Airlines. Une partie d'entre eux souffrirait de "contusions et membres cassés".

La compagnie assure que l'état des passagers ne nécessitait pas un atterrissage d'urgence ou un demi-tour vers l'aéroport d'Hanoï.