Obsèques pesantes pour Me Sollacaro

  • A
  • A
Obsèques pesantes pour Me Sollacaro
Les obsèques de Me Sollacora se dérouleront vendredi après-midi, en Corse, dans une ambiance particulière.@ MAXPPP
Partagez sur :

La cérémonie se déroulera vendredi après-midi, en Corse, dans une ambiance particulière.

L’atmosphère promet d’être singulière vendredi après-midi pour les obsèques d’Antoine Sollacaro, abattu mardi matin au volant de sa voiture. Car, au-delà de sa famille et de ses confrères du barreau, il faudra compter sur la présence de nombreuses personnalités qui appartenaient au réseau corse de l’avocat ajaccien.

Ainsi,  outre Alain Orsoni, le président du club de football d'Ajaccio et proche d’Antoine Sollacaro, certains clients nationalistes (ou considéré comme proches du milieu local) du brillant avocat pénaliste, devraient être présent à la cérémonie qui débutera à 15 heures à Propriano.

"Ce n’est pas un enterrement normal"

Dans la rue, les avis sont partagés. "Ce n'est pas un enterrement normal", estime Stéphane qui ne se rendra pas à la cérémonie. "Se montrer pour quoi faire ?" interroge-t-il au micro d'Europe 1. "Dans un enterrement normal, tout se passe bien", explique-t-il. "Mais, dans les autres enterrements, on voit tous les gens du parti [NDLR : nationaliste] qui se manifestent" explique-t-il.

"Je pense qu'il était un peu nationaliste", glisse Stéphane au sujet d'Antoine Sollacaro. "Le problème, c'est qu'on va dans un enterrement quand on connaît la personne", ajoute-t-il.

"Montrer qu'on est contre cette violence"

Sophie, elle, souhaite participer à la cérémonie même si elle ne connaissait pas personnellement l'avocat. Pour elle, peu importe le contexte : son objectif est d’envoyer un message par sa présence. "Je pense qu'il y aura du monde", affirme-t-elle. "Il y aura une volonté de la communauté corse de montrer qu'on est contre cette violence", estime-t-elle.

"Malheureusement, je ne pense pas que cela aura beaucoup d'effet. On sait que c'est basé énormément sur la loi du talion ou en tout cas sur un comportement forcément mafieux", déplore-t-elle. Quoi qu'il en soit, l'ambiance s'annonce assez lourde pour ces obsèques. D'autant que tous les participants à la cérémonie seront observés à distance par un discret dispositif policier.

Une information judiciaire ouverte

Sur le plan de l'enquête, une information judiciaire a été ouverte vendredi des chefs d'assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs. Trois magistrats ont été chargés d'instruire ce dossier.

"Les investigations menées par la Direction centrale de la police judiciaire et ses services centraux et régionaux se poursuivent activement pour identifier les auteurs des faits", a fait savoir Jacques Dallest, le procureur de la République à Marseille.