Obsèques de la fillette tuée à Joué-les-Tours

  • A
  • A
Obsèques de la fillette tuée à Joué-les-Tours
400 personnnes ont participé aux obsèques de la fillette fauchée par un véhicule de gendarmerie lundi dernier à Joué-les-Tours.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un dernier hommage a été rendu à l'enfant fauchée lundi dernier par un véhicule de gendarmerie.

L'heure était au recueillement samedi à Joué-les-Tours où se sont tenues les obsèques d'une fillette fauchée par une camionnette de gendarmerie. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à la cérémonie qui s'est déroulée autour du petit cercueil blanc au cimetière de Tours-sud en fin de matinée.

"Un hommage très émouvant"

Le directeur de l'école primaire Mignonne, où était scolarisée la victime et les 15 autres enfants blessés, a pris la parole, selon le maire de Joué-les-Tours, Philippe Le Breton. Les témoignages de proches, de grands-parents, d'amis de la victime ont également été lus lors de ces obsèques dignes et recueillies, selon des témoins.
"C'était un hommage très émouvant" à cette "bonne élève, qui avait du tempérament", a ajouté Philippe Le Breton. Environ 400 personnes ont assisté à cette cérémonie, selon la police.

Deux enfants toujours hospitalisés

Six des seize enfants blessés par la camionnette de gendarmerie étaient encore hospitalisés samedi. Les deux fillettes les plus gravement touchées, hospitalisées entre la vie et la mort, sont sorties du service de réanimation mercredi et leur pronostic vital n'est plus engagé.

Le gendarme qui conduisait la camionnette banalisée a expliqué qu'il avait perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d'un rond-point après qu'une roue arrière eut heurté le trottoir. Le militaire a assuré qu'il roulait à moins de 40 km/h et les premières analyses n'ont relevé aucune trace d'alcool ou de stupéfiant dans son sang. Il a été mis en examen mardi pour homicide involontaire, blessures involontaires et défaut de maîtrise d'un véhicule.