Nucléaire : Sarkozy défend "l'industrie française"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président, Nicolas Sarkozy, a mis en garde jeudi contre "les dommages considérables" pour "l'industrie française" qu'entraînerait une réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité. Et ce après après l'accord PS/EELV sur ce sujet.

Lors d'un discours à l'occasion du 3e anniversaire du Fonds stratégique d'investissement, Nicolas Sarkozy a affirmé que "vouloir abandonner cette énergie, ou réduire autoritairement sa part dans notre mix énergétique sans disposer de solutions de substitution (...) cela signifie des dommages considérables à l'industrie française". "Je ne laisserai pas remettre en cause ce qui est un atout exceptionnel pour la France (...) Ce serait irresponsable", a-t-il dit.