Nouvelle mise en examen pour Woerth

  • A
  • A
Nouvelle mise en examen pour Woerth
@ MAXPPP
Partagez sur :

La deuxième journée d'audition de l'ancien ministre a pris fin jeudi peu avant 18 heures.

Eric Woerth a de nouveau été entendu par les juges d'instruction en charge de l'affaire Bettencourt, jeudi, au palais de justice de Bordeaux.

L'audition portait sur des faits différents. Les magistrats se sont tout particulièrement intéressés à la manière dont Eric Woerth, alors ministre du Budget, a pu traiter le cas de Liliane Bettencourt, la contribuable la plus riche de France, alors qu'il avait des relations amicales avec l'homme de confiance de celle-ci, Patrice de Maistre, et que sa femme Florence était employée chez Clymène, société des Bettencourt dirigée par Patrice de Maistre.

Mis en examen pour recel

Après 9 heures d'audition, Eric Woerth a finalement été mis en examen pour recel "à raison d'une présumée remise de numéraire qui lui aurait été faite par M. Patrice de Maistre", précise le communiqué du parquet de Bordeaux. Contacté par Europe 1, l'avocat d'Eric Woerth à confirmé qu'il ne s'agissait pas de recel pour abus de faiblesse.

Dans un premier temps, son avocat Jean-Yves Leborgne avait laissé entendre qu'il n'y avait pas de nouvelles poursuites. L'ex-ministre s'est bien vu notifier des poursuites sur la partie du dossier qualifiée d'éventuel "financement illicite de parti politique", une allégation portant sur un versement supposé de 150.000 euros en espèces pour la campagne de Nicolas Sarkoy en 2007."Ces faits n'ont pas existé, Eric Woerth s'insurge qu'on lui demande des comptes sur quelque chose qui n'a pas existé", a déclaré son avocat à Reuters.  

Eric Woerth est en effet soupçonné d'avoir perçu de la milliardaire des sommes excédant largement le plafond légal pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, alors que Liliane Bettencourt avait déjà des problèmes cérébraux. "Eric Woerth est tout à fait déterminer à se battre contre des soupçons qui ne reposent sur aucuns faits concrets et qui ne relèvent que d'un certain nombre d'hypothèses, de construction intellectuelle, voire d'interprétation juridique contestable".

Mis en examen pour trafic d'influence passif

L'ancien trésorier de l'UMP a déjà passé toute la journée de mercredi au TGI de Bordeaux. Après 12 heures d'audition, Eric Woerth a été mis en examen pour trafic d'influence passif, un délit puni de dix ans de prison et d'une amende maximale de 150.000 euros.

La mise en examen de mercredi visait précisément le possible échange de bons procédés qui aurait permis à Florence Woerth de trouver un travail dans la société Clymène, tandis que le ministre du Budget faisait obtenir la Légion d'honneur à Patrice de Maistre.

Mis en cause par Claire Thibout

Eric Woerth a été mis en cause par l'ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout. Cette dernière avait raconté à la police en juillet 2010 comment l'ancien homme de confiance de l'héritière de L'Oréal, Patrice de Maistre, lui aurait demandé en janvier 2007 de lui apporter 150.000 euros en liquide qu'il comptait donner à Eric Woerth, pour, avait-elle supposé, financer la campagne de Nicolas Sarkozy. Elle n'avait pu apporter que 50.000 euros, qu'elle avait donnés à Liliane Bettencourt qui les avait ensuite remis à Patrice de Maistre. Une accusation confortée par les enregistrements du majordome de la milliardaire, validés par la Cour de cassation.