Nouvelle hausse du prix du gaz

  • A
  • A
Nouvelle hausse du prix du gaz
Le prix du gaz va augmenter de 4,4% le 1er janvier.@ REUTERS
Partagez sur :

Cette augmentation, annoncée mardi par Éric Besson, prendra effet le 1er janvier.

Le suspense durait depuis le mois d’octobre. Éric Besson, ministre de l’Energie, a finalement annoncé que le prix du gaz augmenterait de 4,4% au 1er janvier, respectant la promesse de François Fillon que la hausse ne dépasse pas les 5%. Cette décision était très attendue depuis l’invalidation par le Conseil d’Etat du gel des tarifs de GDF Suez.

En cause : le gouvernement n’avait pas respecté une règle de calcul officielle, qui aurait dû conduire à une hausse de 8,8% à 10% des tarifs pour les particuliers, reflétant l’augmentation des coûts d’approvisionnement de GDF Suez.

Revalorisation du tarif social du gaz

Le ministre de l’Energie explique dans un communiqué que cette règle de calcul sera modifiée afin de limiter l’augmentation. Désormais, le prix dépendra plus fortement des cours du gaz sur le marché au comptant, ou "spot", actuellement moins élevés que les prix des contrats de fourniture à long terme. Le prix du gaz prendra également en compte les importations de gaz naturel liquéfié.

Eric Besson affirme que "la protection du pouvoir d’achat des Français et leur sécurité d’approvisionnement" sont les "deux priorités" du gouvernement.

Autre mesure, le tarif social du gaz, dont bénéficient 300.000 foyers à bas revenus, sera revalorisé de 10%. Instauré en 2008, ce dispositif permet une réduction forfaitaire des factures de gaz, sous conditions de ressources. En clair, "la réduction moyenne pour un foyer de quatre personnes chauffé au gaz et éligible à CMU complémentaire passera de 142 euros à 156 euros par an".