Nouvelle-Calédonie : les non-indépendantistes restent majoritaires

  • A
  • A
Nouvelle-Calédonie : les non-indépendantistes restent majoritaires
@ Reuters
Partagez sur :

ELECTIONS - A l’issue des élections provinciales, la droite non-indépendantiste conserve la majorité, mais les indépendantistes kanak gagnent des sièges.

L’info. Avec 14 sièges sur les 54 que comptent les Assemblées de provinces de la Nouvelle-Calédonie, le parti de centre droit Calédonie Ensemble reste la première formation politique de l’archipel. Avec les autres forces politiques de droite, ils obtiennent en tout 29 sièges, soit deux de moins que lors du dernier scrutin. Les indépendantistes, eux, améliorent leur score en passant de 23 à 25 élus. Dans la province sud, où se concentrent les trois quarts de la population et de la richesse, c’est la liste Calédonie Ensemble qui est arrivée en tête avec 38% des suffrages, tandis que le nord de l’archipel est acquis à la cause des indépendantistes.  

Le contexte. La Nouvelle-Calédonie est divisée en trois provinces : sud, nord et îles Loyautés. Dans cette dernière, les indépendantistes totalisent plus de suffrages, mais ont aligné cinq listes, ce qui permet à Calédonie Ensemble d’être la première formation politique. Ces élections provinciales devraient être les dernières avant que soit lancé un scrutin d’auto-détermination, comme le prévoient l’accord de Nouméa scellé en 1998, qui avait mis un terme à de longues années de quasi-guerre civile.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SÉNAT - Jean-Pierre Bel promet qu'une attention particulière sera accordée au statut de la Nouvelle-Calédonie